Travailleurs étrangers au Canada : Plus besoin de permis d’études pour étudier

Partager avec vos amis

Dans un monde en constante évolution, l’adaptabilité est une clé essentielle pour rester pertinent et concurrentiel. C’est particulièrement vrai pour les travailleurs étrangers qui cherchent à développer leurs compétences et à contribuer à l’économie de leur pays d’accueil. Dans cette optique, une nouvelle politique mise en place par l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ouvre de nouvelles perspectives pour ces travailleurs, leur permettant de reprendre les études sans avoir besoin d’un permis d’étude. Découvrons ensemble comment cette mesure pourrait influencer l’avenir des travailleurs étrangers au Canada.

Une évolution saluée dans Les conditions d’étude des Travailleurs Étrangers

Ceci dit, la nouvelle politique mise en place par l’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) le 27 juin 2023, marque un tournant significatif. Cette politique permet aux détenteurs de permis de travail admissibles et à certaines personnes autorisées à travailler sans permis de se plonger dans le monde des études, sans nécessité d’un permis d’études spécifique.

Dans notre contexte global de migration du travail et de développement des compétences, cette décision est plus que bienvenue. Elle crée un environnement favorisant l’innovation et le perfectionnement, en donnant aux travailleurs étrangers l’opportunité d’étendre leur formation et leurs qualifications. La plupart d’entre nous peuvent comprendre l’importance d’un tel pas en avant. C’est une mesure qui démontre le soutien du gouvernement canadien à une main-d’œuvre diversifiée et qualifiée.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Les conséquences de cette nouvelle mesure

Tout compte fait, cette nouvelle politique a des implications à plusieurs niveaux. Elle offre une flexibilité accrue aux travailleurs étrangers souhaitant poursuivre leurs études. Mais ce n’est pas tout. Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Sean Fraser, a déclaré que cette mesure ouvre également la voie à une augmentation du nombre de professionnels de la santé formés à l’étranger.

Par conséquent, les travailleurs étrangers qui auraient fait une demande de permis de travail après le 7 juin 2023 ne sont pas éligibles à cette mesure. Toutefois, pour ceux qui sont éligibles, deux documents doivent être fournis à l’établissement scolaire : le courriel reçu par Immigration Canada et le permis de travail valide ou la lettre d’autorisation de travail.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Le point de vue du Québec

Comme vous pouvez le voir, la situation est un peu différente pour les travailleurs étrangers du Québec. En général, pour suivre une formation de plus de 6 mois dans la province, il est nécessaire d’obtenir un Certificat d’acceptation du Québec (CAQ) pour études. Nous devons apprendre à naviguer dans ce nouveau paysage d’exemptions et de règlements.

Tout cela est beau, mais il existe des exceptions. Si le travailleur s’inscrit à un programme d’études de 6 mois ou moins, s’il réalise entièrement ses études en ligne, ou s’il est titulaire d’un permis de travail du gouvernement fédéral valide, la nécessité d’un CAQ est éliminée. C’est une nouvelle qui soulage les travailleurs étrangers qui souhaitent approfondir leurs compétences et leurs connaissances tout en contribuant à l’économie de la province.

En Conclusion

Cette nouvelle politique semble offrir des opportunités importantes pour les travailleurs étrangers, tout en soutenant l’économie et le système de soins de santé canadiens. Cette démarche favorise une main-d’œuvre plus qualifiée et diverse, et représente une bonne nouvelle pour toutes les parties concernées.

Il est de préjudice de rester informé et de comprendre les implications de ces nouvelles règles pour maximiser les opportunités qu’elles offrent. Les travailleurs étrangers au Canada et au Québec peuvent désormais envisager l’avenir avec optimisme, sachant qu’ils ont davantage de possibilités pour améliorer leurs compétences et participer activement à la société canadienne.

A quel point cette page vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour noter !

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes: 5

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que ce post ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Contenu similaire

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
L'Entrée Express est un système de sélection complet pour l'immigration au Canada, destinée à sélectionner qualifiés travailleurs qui contribuent à l'économie du pays. Les mieux...
Mondoblog, une initiative de RFI, lance un concours à tous les amoureux de la langue française pour découvrir et partager leurs talents. Que vous soyez...
L'Autorité saoudienne des données et de l'intelligence artificielle (Sdaia), en collaboration avec le ministère de l'Éducation, a annoncé l'ouverture des inscriptions pour la cinquième session...
Tu cherches à booster ta recherche d'emploi ou à exceller dans ton boulot actuel ? Dis bonjour à ChatGPT, ton nouvel allié incontournable. On va...
Chargement...