Expiration du PTPD (Permis de Travail Post-Diplôme au Canada) en 2024 – Options et solutions alternatives

Partager

Pour de nombreux étudiants étrangers au Canada, le permis de travail post-diplôme (PGWP) constitue une solution indispensable, leur offrant la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle et de résider au Canada. En 2024, avec l’expiration imminente de nombreux PGWP, les titulaires se retrouvent à la croisée des chemins, cherchant des moyens de prolonger leur séjour et de progresser vers la résidence permanente.

Prolongation des Permis de Travail Post-Diplôme en 2024

En réponse aux besoins du marché du travail canadien, le gouvernement a annoncé la prolongation des Permis de Travail Post-Diplôme (PGWP) pour les étudiants internationaux. Cette mesure permet aux titulaires de PGWP une extension de leur séjour au Canada de jusqu’à 18 mois. Les diplômés étrangers d’une institution canadienne dont le PGWP a expiré ou est sur le point d’expirer peuvent ainsi bénéficier de cette extension. Pour être éligible à cette prolongation, les titulaires de PGWP doivent répondre à certains critères et suivre un processus de demande spécifique. Cette politique s’applique également à ceux dont le PGWP a déjà expiré en 2023 et à ceux éligibles à la mesure de facilitation de 2022.

En plus de l’autorisation de travail provisoire pendant le traitement de la demande, les bénéficiaires de cette extension incluent non seulement les diplômés dont les permis expirent en 2023, mais aussi ceux qui étaient admissibles à la facilitation du PGWP en 2022. À partir du 6 avril 2023, ces diplômés peuvent suivre un processus simplifié pour prolonger leur permis de travail et sont également éligibles pour rétablir leur statut si nécessaire, même après la période standard de 90 jours. En se basant sur cette durée, la période de prolongation devrait se terminer aux alentours de la mi-octobre 2024.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Renouvellement et alternatives du PGWP : Options pour les diplômés internationaux en 2024

Avec l’approche de l’expiration des Permis de Travail Post-Diplôme (PGWP) pour de nombreux étudiants internationaux en 2024, il est essentiel d’explorer les options disponibles. Le Renouvellement et alternatives du PGWP offrent plusieurs voies pour prolonger le séjour au Canada et progresser vers la résidence permanente. Dans cette section, nous aborderons diverses stratégies.

1. Permis de travail ouvert pour conjoint

Les titulaires de PGWP ayant un conjoint au Canada peuvent envisager un Permis de Travail Ouvert pour Conjoint. Ce permis permet de travailler pour n’importe quel employeur sans être lié à un emploi spécifique. Il est accessible aux conjoints d’étudiants internationaux ou de travailleurs qualifiés résidant au Canada, offrant une flexibilité et une liberté de travail accrues.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Pour obtenir ce type de permis, les candidats doivent prouver leur statut de mariage légal ou de common law (cohabitation continue pendant au moins un an). Cette option est particulièrement avantageuse pour les couples cherchant à rester ensemble au Canada tout en bénéficiant de la liberté de travail.

2. Permis de travail ouvert de transition via entrée express

Le Permis de Travail Ouvert de Transition (BOWP) représente une opportunité pour ceux qui ont reçu une invitation à présenter une demande (ITA) dans le cadre du système Entrée Express. Ce permis permet aux titulaires de continuer à travailler au Canada pendant le traitement de leur demande de résidence permanente, offrant une continuité essentielle dans leur parcours d’immigration.

Pour être éligible au BOWP, il est essentiel de recevoir l’ITA avant l’expiration du PGWP. Ce permis élimine l’incertitude et offre un soutien significatif aux demandeurs pendant le processus souvent long de la résidence permanente, leur permettant de maintenir leur emploi et leur statut au Canada.

3. LMIA et permis de travail fermé avec support de l’employeur

Un autre chemin pour les titulaires de PGWP est le processus LMIA (Labour Market Impact Assessment), aboutissant à un permis de travail fermé soutenu par un employeur. Cette approche nécessite l’appui d’un employeur canadien prêt à prouver qu’aucun résident permanent ou citoyen canadien n’est disponible pour le poste, offrant ainsi une opportunité unique au titulaire du PGWP.

Le processus LMIA implique des étapes spécifiques et des exigences que l’employeur doit respecter. Bien que cette voie puisse être plus complexe, elle représente une option solide pour ceux qui ont déjà établi des liens professionnels au Canada et qui peuvent obtenir le soutien nécessaire de leur employeur.

4. Conversion en statut de visiteur

Dans certains cas, convertir le PGWP en un statut de visiteur peut être une stratégie viable. Cette option est pertinente pour ceux qui souhaitent rester au Canada pour des raisons personnelles ou en attente d’autres opportunités d’immigration, mais elle comporte des restrictions significatives, notamment l’interdiction de travailler.

Cette conversion permet aux individus de rester légalement au Canada tout en explorant d’autres voies d’immigration ou en attendant des circonstances plus favorables. Cependant, il est important de noter que pendant ce temps, le titulaire du statut de visiteur ne peut pas participer au marché du travail canadien.

5. Passage du permis de travail au permis d’étude

Opter pour un permis d’étude après l’expiration du PGWP est une autre stratégie envisageable. Cette transition permet aux anciens titulaires de PGWP de poursuivre des études supplémentaires au Canada, ce qui peut renforcer leur qualification pour la résidence permanente ou améliorer leurs compétences professionnelles.

En tant qu’étudiant, le titulaire du permis d’étude peut travailler jusqu’à 20 heures par semaine pendant les sessions académiques et à plein temps pendant les vacances scolaires. Cette option est particulièrement adaptée à ceux qui cherchent à étendre leur éducation tout en conservant la possibilité de travailler à temps partiel.

7. Impact de la maîtrise du français sur le score CRS

La connaissance du français peut avoir un impact significatif sur le score du Système de Classement Global (CRS) dans le cadre du programme Entrée Express. Les candidats bilingues, ou ceux avec une forte maîtrise du français, peuvent bénéficier de points supplémentaires, augmentant ainsi leurs chances d’obtenir une ITA pour la résidence permanente.

Les tirages spécifiques pour les candidats francophones ont souvent un score CRS requis plus bas comparé aux tirages réguliers. Cette option est particulièrement avantageuse pour les titulaires de PGWP qui maîtrisent le français, leur offrant une voie alternative vers la résidence permanente au Canada.

8. Demande de résidence permanente depuis l’étranger

Les titulaires de PGWP peuvent également envisager de demander la résidence permanente depuis l’extérieur du Canada. Cette option peut être particulièrement pertinente pour ceux qui ont acquis de l’expérience internationale ou qui ont des liens professionnels à l’étranger.

Demander la résidence permanente depuis l’étranger implique souvent de capitaliser sur l’expérience professionnelle internationale et les qualifications acquises. Cela peut être une stratégie efficace pour ceux qui ont des compétences ou des expériences uniques qui sont très demandées au Canada.

9. PNP-PR et changement de province

Le Programme des Candidats des Provinces (PNP) offre une voie vers la résidence permanente pour les titulaires de PGWP prêts à déménager dans une nouvelle province. Chaque province a ses propres critères et besoins en matière de main-d’œuvre, offrant des opportunités diverses selon les compétences et l’expérience du candidat.

S’engager dans un PNP peut nécessiter de vivre et de travailler dans la province pendant une période déterminée. Cette option est idéale pour ceux qui sont flexibles quant à leur lieu de résidence et qui peuvent répondre aux besoins spécifiques du marché du travail d’une province donnée.

Conclusion

La prolongation des Permis de Travail Post-Diplôme (PGWP) en 2024 est une réponse aux conditions actuelles du marché du travail au Canada. Cette mesure offre aux titulaires de PGWP une opportunité supplémentaire de rester dans le pays temporairement. L’éventail des options pour les diplômés internationaux, y compris les permis de travail ouverts pour conjoints, le BOWP via Entrée Express et les programmes des candidats des provinces (PNP), illustre la diversité des chemins disponibles.

Cette extension des PGWPs, en combinaison avec d’autres programmes d’immigration, présente diverses possibilités pour les diplômés étrangers. Ces options sont des alternatives pour ceux qui cherchent à prolonger leur séjour ou à poursuivre des opportunités au Canada. La prolongation des PGWP est donc une partie d’un ensemble plus large de politiques qui répondent à différents besoins et situations des individus au Canada.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Contenu similaire

3 réponses

  1. Bonjour je m’appelle Cheikh tidiane Mbaye j’habite au Sénégal je veux un permis d’étude

  2. Bonjour madame, monsieur je m’appelle cheick oumar Sy, je suis sénégalais et je veux un permis de travail. Merci

  3. Je suis Sénégal j’ai cherché travailler soudeur industrie tout les matières tig mig argon mon numéro de téléphone avec WhatsApp 212632171768 ci vous jette intéressé contactez moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

La Turquie a déposé sa candidature pour devenir membre de l'Union Européenne (UE) en 1987 et a obtenu le statut de pays candidat en 1999....
Dans le cadre de sa politique de contrôle de l'immigration, la France vient de mettre en place de nouvelles règles pour l'obtention et le renouvellement...
Malte risque l'exclusion de l'espace Schengen suite aux retards dans l'implémentation du système EES. Les enjeux et les conséquences de cette situation critique pour l'île...
Le nouveau visa "Nomade Numérique" permet aux travailleurs indépendants et aux entrepreneurs étrangers de vivre et travailler en Espagne pendant plusieurs années, en profitant d'un...
Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Chargement...