Frontaliers franco-suisses : 85 000 emplois à pourvoir avec des salaires allant Jusqu’à 6500 Euros par mois

Partager avec vos amis


La Suisse, confrontée à une pénurie de travailleurs qualifiés depuis 2020, prévoit d’embaucher 85 000 professionnels de l’étranger, principalement dans les secteurs de la santé, du tourisme, de l’hôtellerie, et des métiers techniques et informatiques, avec des salaires allant de 3500 à 6500 euros. Un déficit qui pourrait atteindre 365 000 travailleurs d’ici à la fin de l’année. Les candidats peuvent postuler via des agences de recrutement suisses, et les postes les plus demandés incluent médecins, informaticiens, enseignants, et ingénieurs. Les travailleurs résidant en France peuvent opter pour le statut de « frontalier » grâce au permis G, bénéficiant d’avantages fiscaux et sociaux. Cependant, une réussite en Suisse requiert la maîtrise de langues locales, la compréhension des normes culturelles, la reconnaissance des diplômes et une forte adaptabilité.

Un déficit criant de compétences spécialisées

La crise des compétences en Suisse n’est pas un phénomène nouveau, mais elle s’est intensifiée ces dernières années. Le pays se trouve dans une situation paradoxale : malgré un des taux de chômage les plus bas d’Europe, il souffre d’une pénurie de travailleurs qualifiés dans des secteurs clés. Ce déficit, actuellement estimé à 85 000, pourrait s’aggraver et atteindre environ 365 000 travailleurs d’ici la fin de l’année, selon les autorités suisses. Cette situation s’explique en partie par le vieillissement de la population et une numérisation rapide qui transforme le marché du travail, créant une demande pour de nouvelles compétences que le marché du travail local peine à fournir.

Les secteurs en manque : Santé, tourisme, informaticiens etc.

La demande est particulièrement forte dans les secteurs de la santé, du tourisme, de l’hôtellerie, de la technologie et de l’ingénierie. Avec une proportion significative de médecins approchant l’âge de la retraite, le secteur de la santé en Suisse a un besoin urgent de nouveaux visages. Parallèlement, le pays est un hub d’innovation, en particulier dans les technologies de l’information et la finance, ce qui crée une demande constante pour les professionnels de l’informatique et les ingénieurs.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

La Suisse, avec son tourisme florissant et ses services de classe mondiale, a un besoin permanent de professionnels dans l’hôtellerie et la restauration. La crise actuelle entre la Russie et l’Ukraine a également vu un afflux de réfugiés, mais cela n’a pas suffi à combler les lacunes dans ces secteurs spécialisés.

Salaire et bénéfices de travailler en Suisse

En termes de rémunération, la Suisse se démarque clairement. Pour ces rôles, les salaires commencent à 3500 euros par mois, mais ils peuvent atteindre jusqu’à 6500 euros, en fonction de l’expérience et des qualifications. Cela, combiné à la haute qualité de vie, aux excellentes infrastructures et à la beauté naturelle du pays, fait de la Suisse une destination extrêmement attractive pour les travailleurs internationaux.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Le processus de candidature : stratégies et points à considérer

Pour travailleurs internationaux, il est recommandé d’initier le processus de recherche d’emploi en contactant directement des agences de recrutement suisses. Des entreprises comme Adecco ont une forte présence en Suisse et sont bien placées pour aider les candidats à naviguer sur le marché du travail suisse. Les sites web spécialisés dans les offres d’emploi et les réseaux professionnels comme LinkedIn sont également de précieuses ressources.

La Suisse étant un pays multilingue avec quatre langues officielles – l’allemand, le français, l’italien et le romanche – la maîtrise de l’une de ces langues, en particulier l’allemand ou le français, est souvent une nécessité, en fonction de la région où vous prévoyez de travailler. En plus des compétences linguistiques, les candidats doivent être prêts à s’adapter à un environnement de travail multiculturel et à respecter les nuances culturelles suisses, qui mettent l’accent sur la ponctualité, la précision, et l’autonomie.

Le statut de travailleur frontalier

Pour ceux qui sont basés en France ou qui envisagent de vivre en France tout en travaillant en Suisse, le statut de travailleur frontalier est une option viable grâce aux accords bilatéraux entre les deux pays. Ce statut permet aux individus de travailler en Suisse tout en résidant en France, en bénéficiant de certains avantages tels que la possibilité de maintenir le coût de vie français tout en gagnant un salaire suisse. Les travailleurs frontaliers doivent obtenir un permis de travail spécial, connu sous le nom de permis G, et se conformer à certaines conditions spécifiques en matière d’assurance maladie, d’allocations familiales, de retraite, et d’assurance chômage.

Il est important de noter que les règles fiscales peuvent varier considérablement en fonction du canton suisse dans lequel vous travaillez et du temps passé en Suisse ou en France. En général, les impôts en Suisse sont moins élevés que ceux en France, ce qui peut être un avantage financier supplémentaire.

Préparer votre intégration en Suisse : compétences culturelles et validation des qualifications

S’intégrer avec succès dans la société suisse demande plus que la maîtrise d’une langue ou la possession de compétences professionnelles. Il est crucial de comprendre et de respecter les différences culturelles et professionnelles entre la France et la Suisse. Les Suisses, par exemple, valorisent grandement la ponctualité, la discrétion, le respect de la vie privée, et l’indépendance dans le milieu de travail.

Pour ceux qui ont obtenu leurs qualifications en France, il peut être nécessaire de passer par un processus de reconnaissance des diplômes. Cela peut impliquer la soumission de vos qualifications à l’organisme de certification suisse pour vérification et équivalence, un processus qui peut prendre du temps et nécessiter une planification minutieuse.

Vivre en Suisse : ce qu’il faut savoir

Avant de faire le grand saut, il est essentiel de se renseigner sur les conditions de vie en Suisse. Bien que le pays soit connu pour sa qualité de vie élevée, le coût de la vie y est également considérablement plus élevé qu’en France ou dans de nombreux autres pays. Les dépenses courantes, y compris le logement, la nourriture, les soins de santé, et les transports, peuvent être élevées, mais elles sont souvent compensées par des salaires plus élevés.

La Suisse offre un environnement exceptionnellement sûr et propre, une excellente infrastructure publique, une éducation de haute qualité, et un système de santé parmi les meilleurs au monde. Les expatriés en Suisse bénéficient également d’une excellente qualité de vie, avec un accès facile à une variété d’activités de loisirs et culturelles, des paysages naturels époustouflants, et une proximité géographique avec plusieurs pays européens.

Conseils pour réussir de décrocher un emploi en suisse

Pour maximiser vos chances de succès dans votre transition vers le marché du travail suisse, voici quelques conseils pratiques :

  1. Réseau professionnel : Utilisez des plateformes comme LinkedIn pour établir des contacts professionnels en Suisse. Assister à des événements ou à des salons professionnels liés à votre industrie peut également vous aider à vous connecter avec des employeurs potentiels.
  2. Apprendre la langue : Même si vous possédez déjà des compétences en français ou en allemand, il peut être utile de suivre des cours de perfectionnement, surtout pour vous familiariser avec les spécificités dialectales suisses.
  3. Comprendre le marché : Faites des recherches approfondies sur votre secteur spécifique en Suisse. Connaitre les tendances actuelles du marché et les compétences en demande peut vous donner un avantage compétitif.
  4. Préparation culturelle : Soyez prêt à vous immerger dans la culture suisse. Lire sur les coutumes locales, participer à des événements communautaires, et s’efforcer d’établir des liens sociaux peut grandement faciliter votre adaptation.
  5. Consultation professionnelle : Considérez la possibilité de consulter des conseillers en carrière ou des recruteurs locaux qui connaissent bien le marché du travail suisse. Ils peuvent offrir des conseils précieux et vous aider à naviguer dans le processus de demande d’emploi.

A quel point cette page vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour noter !

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes: 5

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que ce post ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Contenu similaire

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

3 réponses

  1. leukam sientcheu frank leonel dit :

    bonjour; je suis leonel leukam je suis ca,erounnais et je reside le cameroun je suis chaudronnier monteur des structures metaliques et soudeur j;aimerais par ce biai solicité un emploi dans le domaine de la construction et la fabrication je suis disponible et disposé a discuter pour plus d;information

  2. Gherzouli dit :

    Bonjour je suis algériens je suis diplômé d’un master électronique réseaux télécoms plus de l’expérience dans le domaine et installation tout système de sécurité je cherche un poste de travail.

  3. Fall150 dit :

    Bonjour je suis sénégalaise je suis electricien bâtiment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
Chargement...