Le Volontariat Territorial Export (VTE) pour booster l’embauche dans le secteur de l’export en France

Partager avec vos amis

Le commerce international et l’exportation sont des enjeux majeurs pour l’économie française. Afin de favoriser l’internationalisation des entreprises et d’offrir des opportunités aux jeunes diplômés, le gouvernement a récemment lancé le Volontariat Territorial Export (VTE). Ce nouveau dispositif vient subventionner les entreprises jusqu’à hauteur de 12 000 euros pour l’embauche de jeunes talents dans le secteur de l’export. Découvrons ensemble ce programme et ses implications pour les jeunes professionnels et les entreprises.

Le VTE : Qu’est-ce que c’est ?

Le Volontariat Territorial Export (VTE) est une initiative gouvernementale française gérée par Business France, l’opérateur public en charge de promouvoir les entreprises françaises à l’étranger. Le programme a pour objectif principal de faciliter et encourager l’internationalisation des entreprises basées en France. Concrètement, il permet à ces entreprises de recruter des jeunes diplômés ou des étudiants en alternance pour des missions spécifiquement axées sur l’export.

Le programme VTE se distingue par son apport financier substantiel aux entreprises qui y participent. Une fois le contrat de travail signé avec le jeune embauché, l’entreprise peut prétendre à une subvention pouvant aller jusqu’à 12 000 euros. Cette subvention est toutefois plafonnée à 50 % des dépenses totales liées à la mission export du nouvel employé. Ce dispositif permet donc aux entreprises de réduire significativement les coûts associés à l’embauche d’un nouveau talent spécialisé dans le domaine de l’export.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Le VTE ne vient pas seul ; il s’inscrit dans un plan beaucoup plus ambitieux lancé par le gouvernement. Ce plan est doté d’un budget de 125 millions d’euros et vise à redynamiser le commerce extérieur français. Olivier Becht, le ministre délégué au Commerce extérieur, a mis en avant ce dispositif comme un élément clé pour faire de la France « une grande puissance exportatrice et commerciale. » Le VTE est donc une composante d’une stratégie bien plus vaste, visant à promouvoir l’activité commerciale française à l’échelle internationale.

Le Volontariat Territorial Export est un programme à la fois ambitieux et pragmatique. Il offre un soutien financier conséquent aux entreprises souhaitant s’étendre à l’international et fournit une excellente opportunité pour les jeunes professionnels de se lancer dans une carrière axée sur le commerce international.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Qui peut bénéficier du VTE ?

Profil des candidats éligibles

Pour être éligible au VTE, les critères sont assez clairs et ciblent une population jeune et qualifiée :

  • Jeunes Diplômés : Les jeunes qui ont obtenu un diplôme d’un niveau bac+3 minimum depuis moins de deux ans peuvent postuler. Ce critère vise à intégrer des talents récemment formés et désireux de mettre en pratique leurs connaissances.
  • Étudiants en alternance : Les étudiants actuellement en alternance dans des filières liées au commerce international ou à l’export peuvent également être considérés pour le programme. Leur formation pratique en entreprise est un atout précieux pour ce type de missions.

Avantages pour les jeunes

Participer au VTE est extrêmement bénéfique pour les jeunes pour plusieurs raisons :

  • Gain d’Expérience Professionnelle : Le VTE offre aux jeunes une occasion en or de débuter leur carrière avec une expérience forte en commerce international. Ils peuvent ainsi développer des compétences spécifiques, très recherchées sur le marché du travail.
  • Tremplin vers d’autres programmes : Pour ceux qui envisagent une carrière internationale, le VTE peut servir de passerelle vers des programmes comme le Volontariat International en Entreprise (VIE), qui permet également de travailler à l’étranger sur des missions export.
  • Formation et Mentorat : Le programme inclut non seulement une expérience pratique mais également des opportunités de formation continue et de mentorat. Cela permet aux jeunes professionnels de continuer à se développer tout au long de leur mission.
  • Réseautage : Travailler dans un contexte international favorise les rencontres professionnelles et permet aux jeunes de bâtir un réseau qui peut être utile pour la suite de leur carrière.

Pourquoi les entreprises devraient adopter le VTE ?

1. Réduction des coûts d’embauche

L’un des avantages les plus évidents du VTE pour les entreprises est la réduction substantielle des coûts associés à l’embauche d’un nouvel employé. La subvention de jusqu’à 12 000 euros allège considérablement le fardeau financier, rendant ce dispositif particulièrement attractif pour les PME et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) qui sont souvent plus sensibles aux coûts.

2. Minimisation des risques financiers et opérationnels

En plus de l’aide financière, le VTE permet aux entreprises de minimiser leurs risques en s’ouvrant à de nouveaux marchés. L’embauche d’un jeune talent formé et motivé peut apporter de nouvelles perspectives et compétences, réduisant ainsi les risques inhérents à l’internationalisation.

3. Valorisation de l’image de marque

Adopter le VTE peut aussi avoir un impact positif sur l’image de marque de l’entreprise. En s’engageant à investir dans la jeune génération et à promouvoir le commerce international, l’entreprise peut se positionner comme un employeur attractif, ce qui peut aider à attirer davantage de talents à l’avenir.

4. Flexibilité et adaptabilité

Les candidats au VTE sont généralement des jeunes diplômés ou des étudiants en alternance, ce qui signifie qu’ils sont généralement plus flexibles et adaptables. Ce sont des qualités précieuses pour les entreprises cherchant à innover et à s’adapter rapidement aux exigences changeantes des marchés internationaux.

5. Appui institutionnel et accompagnement

Les entreprises qui optent pour le VTE bénéficient du soutien et de l’accompagnement de Business France, ce qui peut être un atout majeur pour réussir dans des marchés étrangers. De la paperasse administrative à l’élaboration de stratégies commerciales efficaces, l’appui institutionnel peut faire toute la différence.

Comment les entreprises peuvent-elles accéder au VTE ?

Formalités d’inscription et de candidature

L’accès au programme VTE est structuré pour être aussi simple que possible pour les entreprises. Après avoir identifié et embauché un candidat éligible, l’entreprise doit effectuer une demande d’aide auprès de Business France. Cette demande doit être soumise dans les 6 mois suivant l’embauche du nouveau collaborateur et doit inclure une fiche détaillant les missions que le jeune professionnel est censé accomplir au sein de l’entreprise.

Conditions financières

Il est important de noter que la subvention est plafonnée à 50 % des dépenses liées à la mission du jeune professionnel embauché, avec un maximum de 12 000 euros. Les entreprises doivent donc avoir une claire compréhension de leurs besoins financiers et de la manière dont le programme peut y contribuer.

Éligibilité et démarches initiales

Avant tout, assurez-vous que votre entreprise remplit les critères d’éligibilité pour le programme VTE. Habituellement, le programme est ouvert aux PME et ETI qui ont une activité ou un intérêt en commerce international. Une fois cette étape validée, vous pouvez procéder aux démarches initiales qui incluent souvent une prise de contact avec Business France pour vous informer sur les modalités du programme.

Identification des besoins et du profil recherché

La prochaine étape est d’identifier les besoins spécifiques de votre entreprise en matière d’exportation et de commerce international. Ensuite, définissez le profil du candidat qui serait le mieux adapté à ces besoins. Cela inclut non seulement les qualifications académiques, mais aussi les compétences spécifiques et les aptitudes requises pour réussir dans le rôle envisagé.

Processus de recrutement

Lancez le processus de recrutement en publiant des offres d’emploi ciblées et en collaborant éventuellement avec des établissements d’enseignement supérieur pour accéder à une base de candidats qualifiés. Prenez le temps de bien évaluer les candidats à travers des entretiens et des tests de compétence pour vous assurer qu’ils correspondent à vos besoins.

Signature du contrat et demande de subvention

Une fois le candidat idéal trouvé et sélectionné, la prochaine étape est de signer le contrat de travail. À ce stade, vous pouvez également faire une demande formelle de subvention auprès de Business France. N’oubliez pas que cette demande doit être effectuée dans les six mois suivant l’embauche du candidat et qu’il vous faudra fournir une description détaillée des missions qui lui seront confiées.

Suivi et rapport

Pour assurer le succès du VTE et son adéquation avec les objectifs de l’entreprise, un suivi régulier est nécessaire. Business France peut offrir un accompagnement dans cette phase pour évaluer les performances et orienter l’entreprise dans sa démarche d’internationalisation.

Aspects légaux et cotisations sociales

Il est aussi important de souligner que le VTE est un dispositif d’aide à l’embauche. Cela signifie que les cotisations sociales standard sont applicables, y compris pour la retraite. Les entreprises doivent donc prendre en compte ces obligations légales lorsqu’elles envisagent de participer au programme.

L’importance d’une bonne intégration

Le succès d’un programme VTE dépend en grande partie de l’intégration réussie du jeune professionnel au sein de l’équipe et de la culture de l’entreprise. Des actions de mentorat et de formation sont donc encouragées pour maximiser les chances de réussite de la mission.

A quel point cette page vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes: 0

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que ce post ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Contenu similaire

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
Chargement...