Le travail saisonnier à l’étranger : Job d’été ou d’hiver 2024

Partager

En 2024, le travail saisonnier temporaire à l’étranger connaît un regain de popularité. Les employeurs d’autres pays recherchent des travailleurs étrangers pour combler le déficit de compétences et créer des emplois pour ceux qui souhaitent travailler en dehors de leur pays d’origine. L’éventail des emplois saisonniers est très large. Pendant l’été, les possibilités sont centrées sur les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie, avec des offres d’emploi comprenant des emplois dans l’hôtellerie et des postes de guides touristiques. En hiver, l’accent est mis sur les activités de vacances d’hiver telles que les stations de ski, avec des postes d’agents d’entretien des installations et de moniteurs de sports d’hiver. En outre, l’agriculture est un secteur important qui requiert des travailleurs de tous niveaux de compétences pour des tâches telles que la récolte.

Travailler comme saisonnier à l’étranger présente un avantage majeur : la possibilité de bénéficier d’un logement fourni par l’employeur. Cela peut permettre de réaliser d’importantes économies sur les frais de logement. Le travailleur saisonnier doit impérativement comprendre le droit du travail local, y compris les conditions d’obtention d’un visa et d’un permis de séjour. De plus, il faut veiller à ce que les accords conclus avec les employeurs étrangers soient conformes aux réglementations locales afin d’éviter tout conflit potentiel. Ce type d’emploi offre donc non seulement une opportunité de travail, mais aussi une expérience culturelle enrichissante, adaptée à une variété de compétences et de préférences.

Qu’est-ce qu’un travail saisonnier ? 

La communauté économique européenne définit le travail saisonnier comme : ‘(…) un travail qui dépend du rythme des saisons et se répète chaque année’. Pour Pole emploi, le travail saisonnier est ‘L’exécution de taches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs’ Or, pour être qualifiée de saisonnière, une activité professionnelle doit respecter plusieurs conditions : 

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

  • Elle doit être limitée dans le temps (maximum 8 mois) ;
  • Elle doit se répéter tous les ans ;
  • Elle doit dépendre des conditions météorologiques et/ou des flux du tourisme ;
  • Elle doit être indépendante de la volonté de l’employeur. 

D’une manière générale, un emploi saisonnier se définit comme un travail temporaire qui répond à des besoins spécifiques liés à une période ou à une saison particulière de l’année. Typiquement, ces emplois sont conçus pour durer seulement pendant la durée d’une saison ou d’un pic d’activité spécifique, ce qui les distingue des emplois permanents. Les secteurs d’activité les plus courants pour les emplois saisonniers comprennent le tourisme, l’agriculture, la vente au détail (notamment pendant les périodes de fêtes), et les loisirs. Par exemple, pendant la saison estivale, les emplois saisonniers peuvent inclure des postes dans des hôtels, des parcs d’attractions, ou des centres de vacances, tandis que l’hiver voit une augmentation des emplois dans les stations de ski ou les magasins en raison des fêtes de fin d’année.

Dans le même sujet : Contrat de travail saisonnier en Italie pour les étrangersVisa recherche d’emploi au Portugal 2023.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Le travail saisonnier pour qui ?

Le travail saisonnier s’adresse à toutes les couches de la population, à toutes les classes sociales et à toutes les personnes désirant gagner de l’argent de façon saisonnière (travail pour étudiant, emploi pour retraité, emploi pour femme au foyer, travail pour intérimaire qui trouve du temps pour un emploi saisonnier, job saisonnier pour étranger,  …).*

Le travail saisonnier intéresse un large éventail de personnes, chacune ayant ses propres motivations et circonstances. Les étudiants constituent un groupe important attiré par ces emplois temporaires, car ils offrent une occasion parfaite de gagner de l’argent pendant les vacances d’été ou d’hiver, tout en acquérant une expérience professionnelle précieuse. Les emplois saisonniers sont également populaires parmi les enseignants et les professionnels de l’éducation qui cherchent à compléter leurs revenus pendant les vacances scolaires. En outre, ces postes attirent les personnes en transition de carrière ou celles qui souhaitent expérimenter un nouveau domaine sans s’engager à long terme, ainsi que les retraités désireux de rester actifs et de compléter leur pension.

Ces emplois conviennent aussi aux personnes qui recherchent la flexibilité dans leur travail ou qui veulent concilier leur vie professionnelle avec d’autres engagements ou centres d’intérêt. Pour les passionnés de voyages, ce type d’emploi offre une occasion de travailler tout en découvrant de nouveaux endroits, en particulier dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie. De même, les personnes désireuses de vivre des expériences culturelles enrichissantes ou d’apprendre de nouvelles langues peuvent trouver dans le travail saisonnier une opportunité idéale.

Quels types de travail saisonnier existe-t-il ?

Le travail saisonnier varie considérablement d’une saison à l’autre, répondant aux besoins spécifiques de chaque période de l’année.

En été, le secteur du tourisme offre de nombreuses possibilités, qu’il s’agisse de postes dans les hôtels, sur les plages et dans les piscines, ou de fonctions d’assistance dans les centres de loisirs et les attractions touristiques. Cette saison voit également une augmentation de la demande dans le secteur de la gastronomie, où les cafés, les restaurants et les bars recrutent du personnel supplémentaire pour gérer l’afflux de clients. Ces emplois offrent non seulement une expérience professionnelle dynamique, mais aussi la possibilité d’interagir avec une clientèle internationale dans des environnements souvent pittoresques et animés.

En hiver, l’emploi saisonnier prend une autre tournure. Les stations de ski deviennent des lieux de prédilection pour le travail saisonnier, offrant des postes allant de l’enseignement du ski à l’accueil et à l’entretien des installations. Les activités commerciales liées à Noël, telles que les marchés de Noël, les magasins de détail et les événements promotionnels, recrutent également un grand nombre de travailleurs temporaires pour répondre à l’augmentation saisonnière de la demande.

L’automne, quant à lui, est marqué par le travail saisonnier dans l’agriculture, notamment les vendanges et la cueillette des fruits, où une main-d’œuvre supplémentaire est essentielle pour la récolte.

Quant au printemps, il est, lui aussi, marqué par une augmentation des emplois saisonniers dans l’agriculture, avec des activités axées sur la plantation et la préparation des cultures en vue de la saison de croissance. Ces différents types de travail saisonnier offrent des possibilités uniques de développement des compétences, d’expérience culturelle et de gain financier.

  • Job saisonnier  en été : Tourisme (hôtel, plage, piscine, …) ; gastronomie (cafés, restaurants, …)
  • Emploi saisonnier en hiver : Station de ski, activités commerciales liées aux fêtes de Noël, …)
  • Travail saisonnier en automne : Agriculture incluant vendange et cueillette.
  • Job printanier : surtout dans le domaine agricole.

Le contrat de travail saisonnier : Ce qu’il faut savoir

Le contrat de travail saisonnier, spécifique et encadré par des réglementations légales, s’adapte à des emplois temporaires liés aux saisons. Ce type de contrat, qui peut se répéter chaque année pour des périodes similaires, est généralement de durée limitée, correspondant à la saison concernée, mais peut être renouvelable selon les besoins de l’employeur. Les travailleurs saisonniers bénéficient des mêmes droits sociaux que les employés permanents, incluant la sécurité sociale et l’assurance chômage, tandis que les employeurs doivent respecter les lois du travail en vigueur, concernant notamment le salaire minimum, les heures de travail, et les conditions de travail.

Au niveau européen, la législation sur le travail saisonnier intègre des directives spécifiques pour les travailleurs saisonniers, garantissant l’égalité de traitement et l’accès à la sécurité sociale et autres avantages. Les travailleurs saisonniers doivent se conformer aux règles sur les horaires de travail, les pauses, et les conditions de santé et de sécurité. En outre, les travailleurs de pays tiers à l’UE doivent respecter des règles spécifiques concernant les visas et les permis de travail. Ces réglementations sont essentielles pour garantir une expérience de travail équitable et protéger les droits des travailleurs.

Voici les éléments clés à inclure dans un contrat de travail saisonnier :

  • Informations Personnelles : Nom et adresse du salarié, ainsi que de l’employeur.
  • Description du Poste : Désignation précise du rôle du salarié saisonnier.
  • Dates du Contrat : Début et fin du contrat, ou durée de la saison concernée.
  • Durée de l’Activité : Durée minimale de l’activité prévue.
  • Période d’Essai : Durée et conditions de la période d’essai.
  • Rémunération : Montant de la rémunération du salarié.
  • Clause de Reconduction : Conditions de reconduction éventuelle du contrat.
  • Durée de Travail : Normalement fixée à 35 heures, avec possibilité d’aménagement.

Les employeurs et les travailleurs doivent s’informer et respecter scrupuleusement ces directives pour assurer le bon déroulement des contrats de travail saisonnier. En cas de doutes ou de questions, il est conseillé de consulter un expert en droit du travail ou les autorités compétentes.

Exemple de contrat de travail saisonnier

Un contrat de travail saisonnier valide devra comporter plusieurs éléments indispensables à sa légalité et à sa valabilité. Voici un exemple fictif de ce que pourrait être un tel contrat, suivi de conseils pour en vérifier la validité :

Entre les soussignés :

Employeur : [Nom de l’entreprise], située à [Adresse de l’entreprise], représentée par [Nom du représentant de l’entreprise] en sa qualité de [Titre du représentant].

Employé(e) : [Nom du salarié], né le [Date de naissance], domicilié à [Adresse du salarié].

Il a été convenu ce qui suit :

Description du poste et de l’emploi
Le salarié est engagé en tant que [Intitulé du poste, par exemple : Serveur]. Ses principales tâches sont les suivantes : [Description détaillée du poste].

Durée du contrat
Le contrat est établi pour la période allant de [Date de début] à [Date de fin]. La durée minimale de travail garantie est de [Nombre] heures.

Rémunération
Le salarié sera rémunéré au taux horaire de [Montant €/heure] pour une durée hebdomadaire de travail de [Nombre] heures.

Lieu de travail
Le travail sera effectué à [Adresse précise du lieu de travail].

Période d’essai
Une période d’essai de [Durée] a été convenue, au cours de laquelle chaque partie peut mettre fin au contrat sans indemnité.

Conditions de travail
Le salarié bénéficiera des mêmes conditions de travail que celles applicables aux salariés permanents de l’entreprise.

Autres clauses
[Toute autre clause spécifique au travail saisonnier, par exemple : logement fourni, repas, etc.]

Signé en double exemplaire à [Lieu], le [Date].

Signature de l’employeur
[Signature de l’employeur]

Signature de l’employé
[Signature de l’employé]

Comment garantir la validité du contrat saisonnier

  • Conformité juridique : Vérifier que le contrat est conforme au droit du travail du pays concerné, notamment en termes de salaire minimum, d’horaires de travail et de droits sociaux.
  • Clarté des termes : Assurez-vous que toutes les clauses, y compris la durée du contrat, la description du poste et la rémunération, sont clairement définies.
  • Documentation complète : Le contrat doit être écrit et signé par les deux parties. Chaque partie doit en conserver une copie.
  • Conformité avec les normes du secteur : Comparez les termes du contrat avec les normes et les conventions collectives applicables dans le secteur concerné.
  • Absence de clauses abusives : Soyez vigilant quant à l’existence de clauses abusives ou illégales.
  • Droits et obligations : Assurez-vous que le contrat détaille clairement les droits et les obligations de chaque partie, y compris les conditions de rupture du contrat.
  • Conseils d’experts : En cas de doute, consultez un expert en droit du travail ou une autorité compétente pour obtenir une évaluation professionnelle.

Le renouvellement du contrat saisonnier 

Lorsque l’on recherche un contrat de travail saisonnier, il faut comprendre comment fonctionne le processus de renouvellement. Bien qu’un contrat saisonnier puisse être renouvelé chaque année, il faut savoir qu’il ne devient pas automatiquement un contrat permanent. Les contrats saisonniers sont spécifiques à une période ou à une saison particulière et sont distincts des emplois permanents.

Si vous avez déjà travaillé dans le cadre d’un contrat saisonnier avec une entreprise, vous pouvez bénéficier d’un droit de priorité pour le renouvellement de votre contrat, à condition que vous ayez effectué au moins deux saisons consécutives dans cette entreprise et que le poste proposé corresponde à vos qualifications. Ce droit ne garantit pas la reconduction automatique de votre contrat, mais vous donne la préférence lors du recrutement pour les saisons suivantes.

Il est possible de bénéficier de plusieurs contrats saisonniers successifs avec le même employeur, sans période d’attente entre les contrats. Cela offre une grande flexibilité et peut vous permettre de planifier votre emploi du temps en fonction des périodes saisonnières.

Néanmoins, si la durée cumulée de ces contrats dépasse certaines limites, ou si la nature de votre travail est similaire à celle d’un emploi permanent, votre contrat saisonnier pourrait être requalifié en contrat à durée indéterminée par les autorités compétentes. Ainsi, le caractère temporaire de votre emploi doit être bien compris et l’entreprise doit s’assurer qu’elle respecte la réglementation en vigueur.

En tant que travailleur saisonnier, vous devez connaître vos droits et les conditions de renouvellement de votre contrat. Assurez-vous de disposer de toutes les informations nécessaires avant de signer un contrat saisonnier et n’hésitez pas à demander des éclaircissements ou à consulter des ressources juridiques si vous avez des doutes ou des questions. Cela vous permettra de tirer le meilleur parti de votre expérience de travail saisonnier tout en protégeant vos intérêts.

Fin du contrat saisonnier 

La fin d’un contrat saisonnier est un événement que les travailleurs temporaires doivent bien comprendre. Par définition, ces contrats sont liés à une période spécifique et ont donc une date de fin prédéterminée, qui coïncide généralement avec la fin de la saison ou du pic d’activité pour lequel le travailleur a été engagé. Lorsque cette date se rapproche, le travailleur doit clarifier avec l’employeur les conditions dans lesquelles le contrat prendra fin, notamment en ce qui concerne les éventuelles indemnités de fin de contrat ou les droits en matière de sécurité sociale et de droit au chômage. De même, la question de savoir si l’employeur a l’intention de renouveler le contrat pour la saison suivante et, dans l’affirmative, les modalités de cette reconduction, doivent être prises en compte.

Les travailleurs saisonniers devront aussi connaître leurs droits à la fin du contrat. En fonction de la législation du pays et des termes du contrat, ils peuvent avoir droit à certaines indemnités, telles qu’une indemnité de fin de contrat ou une compensation pour les heures supplémentaires non payées. Il convient par ailleurs de vérifier que tous les aspects du contrat, tels que le paiement final, les vacances non prises ou d’autres avantages, sont traités conformément aux accords et aux lois en vigueur. La fin du contrat saisonnier est aussi l’occasion pour le travailleur de demander une évaluation ou une lettre de recommandation, utiles pour de futures opportunités d’emploi.

Rupture du contrat saisonnier 

La rupture d’un contrat saisonnier avant son terme prévu peut intervenir dans certaines circonstances et comporte des implications considérables pour les travailleurs saisonniers. Tout d’abord, il faut comprendre les conditions dans lesquelles une telle rupture est possible. D’une manière générale, les contrats saisonniers, comme tous les contrats de travail, peuvent être rompus par consentement mutuel, dans des circonstances exceptionnelles ou pendant la période d’essai. Les conditions de la rupture anticipée doivent être clairement définies dans le contrat afin d’éviter tout malentendu ou litige. Si un salarié souhaite mettre fin à son contrat de manière unilatérale, un délai de préavis est généralement requis, sauf en cas de motif grave.

Comment trouver un travail saisonnier à l’étranger ?

Trouver un contrat de travail saisonnier à l’étranger nécessite une préparation méthodique et une bonne connaissance des démarches à suivre. Voici comment procéder :

Étape 1 : Comprendre les éxigences légales

Avant tout, informez-vous sur les conditions légales pour travailler dans le pays de destination. Selon votre qualification, comme un diplôme ou un brevet spécifique, recherchez des opportunités dans ce domaine. Cela peut non seulement enrichir votre CV, mais aussi vous offrir des opportunités mieux adaptées à vos compétences.

Étape 2 : Préparation des documents de candidature

Emportez avec vous des CV et des lettres de motivation rédigés dans la langue du pays où vous comptez travailler. Cela démontre votre préparation et votre sérieux. Avant de partir, renseignez-vous sur les secteurs qui recrutent et contactez services, entreprises et associations pertinents. Il est conseillé d’envoyer vos candidatures bien à l’avance pour augmenter vos chances d’être sélectionné.

Étape 3: Améliorer vos compétences linguistiques

Pensez à prendre des cours de langue pour améliorer ou rafraîchir vos connaissances. La maîtrise de la langue du pays est souvent un atout majeur. Vous pouvez également évaluer votre niveau grâce à divers tests de langue disponibles en ligne ou dans des instituts de langues.

Trouver des offres d’emploi

Pour dénicher un job saisonnier à l’étranger, plusieurs canaux s’offrent à vous :

  • Agences d’intérim et de recrutement : Elles peuvent offrir des opportunités intéressantes dans le pays cible.
  • Sites Internet spécialisés : Des plateformes comme Seasonworkers, Leisurejobs, Overseasjobs, et d’autres sites mentionnés offrent une variété d’offres de travail saisonnier.
  • Organismes spécialisés : WBI, ESL, Information Planet, et d’autres peuvent vous aider à trouver des postes adaptés à vos besoins et à votre profil.
  • Organismes humanitaires : Pour ceux qui cherchent une expérience plus axée sur l’aide et le volontariat, des sites comme missionhumanitaire.fr et idealist.org sont des points de départ.
  • Réseau personnel : Ne sous-estimez pas le pouvoir du bouche à oreille. Votre réseau familial et amical peut être une source précieuse d’informations.

Quel est le salaire d’un saisonnier ?

Le salaire d’un travailleur saisonnier peut varier considérablement en fonction du pays, du secteur d’activité et du type de travail effectué. Voici un aperçu général des salaires des emplois saisonniers, de leur comparaison avec les emplois permanents et des conseils pour gérer ses finances pendant cette période.

Aperçu des salaires dans différents pays et secteurs :

  • Pays développés (États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Australie, France, Espagne, Italie, etc.) : Les salaires sont généralement plus élevés. Par exemple, dans le secteur de l’hôtellerie ou du tourisme, le salaire horaire peut varier de 10 à 20 dollars/euros, voire plus.
  • Pays en développement : Les salaires peuvent être inférieurs, mais ils sont souvent compensés par un coût de la vie moins élevé.
  • Secteurs spécifiques : Dans l’agriculture (comme la cueillette des fruits), les salaires peuvent être basés sur la production (travail à la pièce). En revanche, dans des secteurs tels que l’enseignement des sports d’hiver, les salaires peuvent être plus élevés en raison des compétences spécialisées requises.

Comparaison avec les emplois permanents

  • Emplois saisonniers : Ils sont souvent rémunérés à l’heure ou à la journée. Les avantages supplémentaires (tels que le logement ou les repas) sont fréquents, en particulier dans le tourisme et l’agriculture.
  • Emplois permanents : Il s’agit généralement d’un salaire mensuel ou annuel assorti d’avantages supplémentaires tels que l’assurance maladie, les régimes de retraite, etc.

Gestion financière et établissement du budget

Planification budgétaire : Établissez un budget en tenant compte de votre salaire, des dépenses prévues (logement, nourriture, transport) et de vos éventuelles économies.
Coût de la vie : Renseignez-vous sur le coût de la vie dans votre pays de destination pour estimer vos dépenses quotidiennes.
Épargne : Les emplois saisonniers peuvent permettre d’économiser, surtout si le logement et les repas sont fournis par l’employeur.
Prévoyez l’imprévu : Gardez une réserve pour les dépenses imprévues ou non planifiées.

Travailler quelques mois dans une coopérative agricole ou dans un établissement de tourisme est une manière différente et intelligente de découvrir une nouvelle culture, de perfectionner la maitrise de la langue locale et d’obtenir une rémunération. Alors, si vous n’avez pas encore pensé au travail saisonnier, sachez que de nombreux pays facilitent l’obtention de permis de travail de courte durée afin de répondre au besoin de main d’œuvre temporaire dans certains secteurs.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Contenu similaire

19 réponses

  1. Je suis titulaire d’un diplôme d’État aide soignant en Tunisie je cherche un contrat de travail en canada

  2. Titulaire d’un diplôme en comptabilité gestion des entreprise et en gestion des ressources humaines au togo.je suis ouvert à tout opportunité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays!

  3. titulaire d’une licence en marketing et master en management international.
    Passionné par l’agriculture et le tourisme sur ce je cherche un travail dans une cooperative agricole ou tourisme.

  4. Mesdames et messieurs, je suis Abdellah Alloushi du Maroc, j’ai envoyé un emploi dans le domaine de l’agriculture, j’appartiens à une zone agricole au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
L'Entrée Express est un système de sélection complet pour l'immigration au Canada, destinée à sélectionner qualifiés travailleurs qui contribuent à l'économie du pays. Les mieux...
Mondoblog, une initiative de RFI, lance un concours à tous les amoureux de la langue française pour découvrir et partager leurs talents. Que vous soyez...
L'Autorité saoudienne des données et de l'intelligence artificielle (Sdaia), en collaboration avec le ministère de l'Éducation, a annoncé l'ouverture des inscriptions pour la cinquième session...
Tu cherches à booster ta recherche d'emploi ou à exceller dans ton boulot actuel ? Dis bonjour à ChatGPT, ton nouvel allié incontournable. On va...
Voyager en Europe en 2024 ? Découvrez les pays de l'espace Schengen où obtenir un visa est plus facile. Préparez vos valises pour une aventure...
En 2024, le Portugal accueille chaleureusement des professionnels du monde entier grâce à un tout nouveau visa de recherche d'emploi. Il semble que le gouvernement...
Comment augmenter vos chances d'obtention d'un visa visiteur pour le Canada avec notre guide complet. Évitez les erreurs communes et préparez votre dossier comme un...
Tout ce que vous devez savoir pour obtenir le visa D7 portugais : un guide complet sur les procédures et les documents nécessaires pour s'installer...
Chargement...