Pourquoi mon CV n’est-il pas présélectionné ? 11 raisons possibles et comment les éviter

Partager

Dans l’environnement concurrentiel actuel, la rédaction d’un CV qui sort du lot est une tâche déterminante. Votre CV est souvent la première impression qu’un recruteur aura de vous, il doit donc être irréprochable. Toutefois, malgré tous vos efforts, il se peut que votre CV ne soit pas retenu. Ce n’est pas nécessairement parce que vous manquez de compétences ou d’expérience, mais il se peut que vous commettiez certaines erreurs courantes dans votre CV. Dans cet article, nous examinerons 11 raisons possibles pour lesquelles votre CV n’a pas été présélectionné et nous vous donnerons quelques conseils pour y remédier.

1. Incompatibilité avec les systèmes de suivi des candidatures (ATS)

Dans notre monde numérisé, le nombre élevé de candidatures pour un même poste incite les entreprises à opter pour des systèmes de suivi des candidats (ATS). Ces logiciels filtrent les CV en fonction de critères spécifiques, tels que des mots-clés, des compétences, des années d’expérience, des établissements d’enseignement, etc. Si votre CV ne contient pas ces mots-clés, il risque de passer inaperçu. Si votre CV ne contient pas ces mots-clés, il risque de passer inaperçu.

Par conséquent, vous devez impérativement analyser la description du poste, comprendre les exigences et rédiger votre CV avec les bons mots-clés pour augmenter votre visibilité. Pour en savoir plus sur le format optimal (PDF, DOC, etc., lisez notre article sur le sujet : Envoyer un CV, quel Format ?)

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Comment fonctionne un ATS ?

Pour faire simple, un ATS analyse le contenu de votre CV et le compare aux critères établis par l’entreprise pour le poste à pourvoir. Ces critères peuvent inclure des mots-clés spécifiques, des compétences, des années d’expérience, des diplômes, etc. Si votre CV ne contient pas ces mots-clés ou ne répond pas à ces critères, votre candidature risque de ne pas être présélectionnée.

Optimiser votre CV pour les ATS

Il est donc primordial d’adapter votre CV à chaque poste auquel vous postulez. Analysez attentivement l’annonce d’emploi et identifiez les compétences et les qualifications requises. Ensuite, intégrez ces mots-clés dans votre CV d’une manière qui semble naturelle et logique. Par exemple, si l’annonce d’emploi mentionne qu’ils recherchent quelqu’un avec une « expérience en gestion de projet », assurez-vous d’inclure cette phrase exacte dans la description de vos postes précédents ou dans la section des compétences de votre CV.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Éviter les pièges courants

Un piège courant est de rendre votre CV trop compliqué. Les ATS ont souvent du mal à lire les CV avec un formatage complexe ou des graphiques. Il est préférable de privilégier un format simple et clair. De plus, évitez l’utilisation excessive de jargon ou d’acronymes qui pourraient ne pas être reconnus par l’ATS.

Exemple

Imaginons que vous postulez à un poste de gestionnaire de projet. L’annonce d’emploi spécifie qu’ils recherchent quelqu’un ayant une « expérience en gestion de projet agile ». Dans votre CV, vous pourriez inclure une section comme celle-ci :

Expérience professionnelle : Gestionnaire de Projet, Entreprise XYZ, 2020 – Présent

  • Dirigé une équipe de développeurs dans l’adoption de méthodologies agiles, ce qui a amélioré l’efficacité de l’équipe de 30%.

Cette approche met en évidence les compétences requises et rend votre CV plus facile à repérer par un ATS.

2. Une Présentation floue ou désorganisée

Un CV se doit d’être clair et bien structuré. Ceci dit, nombreux sont ceux qui négligent cet aspect crucial de la candidature. L’agencement de votre CV peut être un frein à sa présélection. En effet, un recruteur prend en moyenne moins de dix secondes pour évaluer un CV. C’est pourquoi, si votre CV n’est pas organisé de manière logique, cela pourrait dissuader le recruteur de le lire en profondeur.

Dans le même ordre d’idées, le choix du format et du design de votre CV peut également influencer sa sélection. Nous devons apprendre à équilibrer l’esthétisme et la fonctionnalité. Comme vous pouvez le voir, il est crucial de choisir un design professionnel qui facilite la lecture, plutôt qu’un design trop chargé qui pourrait distraire le recruteur.

3. Ne pas tenir compte des informations essentielles

L’organisation du CV, en particulier l’ordre de présentation des informations, joue un rôle de premier plan. Cela dit, il est facile de tomber dans le piège qui consiste à mettre l’éducation en premier. Or, ce sont les éléments les plus convaincants qui retiennent l’attention des recruteurs. Commencez par un aperçu de vos compétences, de vos réalisations ou de votre expérience dans un poste récent. Comme vous pouvez le constater, ces informations ont un impact plus important et détermineront si le recruteur poursuivra sa lecture ou non.

Par exemple, si vous postulez pour un poste de responsable des ventes, commencez par mettre en évidence votre expérience réussie en gestion des ventes et vos réalisations en matière d’atteinte d’objectifs.

Un deuxième exemple, disons que vous postulez pour un poste de développeur logiciel. Au lieu de commencer par votre diplôme en informatique, commencez par la réalisation d’un projet logiciel complexe en utilisant Java ou C++ comme première information.

3. Un CV trop verbeux

Nous devons apprendre à être précis. Les recruteurs cherchent rapidement à déterminer votre adéquation et la valeur que vous pourriez ajouter à leur entreprise. Il est donc préférable d’opter pour les compétences pertinentes pour le poste et de dresser la liste de vos expériences et responsabilités liées.

Au lieu d’écrire par exemple « responsable du service à la clientèle chez XYZ où j’ai géré une équipe de 5 personnes et interagi avec les clients », soyez précis et concis : « Chez XYZ, j’ai augmenté la satisfaction client de 20% en supervisant une équipe de cinq personnes.« 

Gardez une section distincte pour répertorier les autres postes et dates non pertinents.

4. Non-adéquation avec le niveau d’expérience requis

La non-correspondance du niveau d’expérience requis est un obstacle courant que de nombreux candidats rencontrent lorsqu’ils postulent à un emploi. Ce phénomène est particulièrement notable dans le contexte économique actuel, où les entreprises recherchent des candidats expérimentés pour réduire le temps et les ressources consacrés à la formation. Que vous soyez un jeune diplômé à la recherche de votre première opportunité professionnelle ou un professionnel expérimenté visant un poste supérieur, il est essentiel de comprendre l’importance de cette correspondance d’expérience et de savoir comment y répondre efficacement.

La première étape consiste à examiner attentivement l’offre d’emploi. Les entreprises définissent généralement le niveau d’expérience qu’elles recherchent en termes d’années et de nature de l’expérience. Elles peuvent, par exemple, demander « 3-5 ans d’expérience dans le marketing digital » ou « au moins 2 ans d’expérience dans la gestion d’une équipe ». Il est important de comprendre ces exigences et d’évaluer honnêtement si votre expérience répond à ces critères.

Si votre expérience est inférieure à ce qui est requis, il est préférable d’être transparent à ce sujet et de mettre en avant d’autres atouts qui peuvent compenser ce manque d’expérience. Par exemple, si vous postulez pour un poste en marketing digital mais que vous n’avez que deux ans d’expérience, vous pourriez mettre en avant vos compétences spécifiques en SEO ou en gestion de campagnes publicitaires, qui sont pertinentes pour le poste.

Si, en revanche, vous êtes surqualifié pour le poste, cela peut également poser un problème. Les employeurs peuvent craindre que vous vous ennuyiez ou que vous quittiez l’entreprise dès qu’une meilleure opportunité se présente. Dans ce cas, il est important de montrer votre motivation pour le poste et de faire comprendre aux recruteurs pourquoi vous êtes intéressé par ce poste, malgré votre surqualification.

Soyez réaliste lors de l’envoi de vos candidatures. Si un poste exige cinq ans d’expérience dans un domaine spécifique et que vous n’en avez que deux, il est probable que votre candidature ne soit pas retenue. Dans ce cas, il serait préférable de postuler pour des postes qui correspondent davantage à votre niveau d’expérience.

5. Erreurs d’Orthographe ou de Grammaire

Les fautes d’orthographe et de grammaire peuvent laisser une impression négative sur le recruteur.

Les erreurs d’orthographe, de grammaire ou de syntaxe peuvent sembler banales, mais elles ont un impact considérable sur l’impression que votre CV fait aux recruteurs. Les CV contenant des fautes d’orthographe sont souvent perçus comme un signe de négligence de la part du candidat. De même, le placement incorrect des signes de ponctuation peut coûter cher. Il faut donc relire votre document plusieurs fois pour s’assurer de son exactitude.

Utilisez des logiciels de corrections d’orthographe ou des systèmes d’intelligence artificielle comme ChatGPT ou Brad pour vous aider dans la rédaction de votre CV, Lisez notre article sur le sujet : Comment utiliser ChatGPT pour rédiger un CV et une lettre de motivation.

6. Un CV trop générique

Votre CV doit être spécifiquement adapté à l’emploi pour lequel vous postulez. Un CV trop générique, sans mention des compétences et de l’expérience pertinentes, peut donner une impression de manque de préparation.

Si vous postulez par exemple pour un poste de designer graphique, assurez-vous d’ajouter des compétences spécifiques comme « Expertise en Adobe Creative Suite » plutôt que des déclarations génériques comme « bonnes compétences en communication ».

7. Absence de l’adresse

Les entreprises peuvent trier les candidatures en fonction de l’emplacement. Si vous n’avez pas inclus votre adresse, il est possible que votre CV soit écarté. Un exemple pourrait être « Paris, France » ou « Los Angeles, Californie » sans donner forcément votre adresse précise.

8. Absence de Présence en Ligne

L’omniprésence des technologies de l’information et des réseaux sociaux a considérablement changé la manière dont nous vivons et travaillons. Les recruteurs ont aujourd’hui accès à une mine d’informations sur les candidats bien au-delà de ce qui est inscrit sur un CV. Une absence de présence en ligne peut donc être une raison pour laquelle votre CV n’a pas été présélectionné.

En effet, aujourd’hui, il est courant pour les recruteurs de rechercher des candidats sur des plateformes comme LinkedIn, Twitter, ou même Facebook pour obtenir une image plus complète de qui vous êtes en tant que professionnel. Votre profil LinkedIn peut, par exemple, contenir des recommandations de collègues ou de gestionnaires précédents, ou des projets sur lesquels vous avez travaillé. Ces informations supplémentaires peuvent vous donner un avantage par rapport à d’autres candidats et aider à montrer que vous êtes le bon choix pour le poste.

Par exemple, si vous postulez à un poste de concepteur graphique, avoir un portfolio en ligne sur une plateforme comme Behance pourrait aider à montrer vos compétences pratiques de manière que votre CV ne peut pas. Si vous êtes un développeur de logiciels, un profil GitHub avec des exemples de code que vous avez écrit pourrait démontrer à la fois votre compétence technique et votre capacité à travailler sur des projets d’équipe.

Il est également important de considérer l’impression générale que donne votre présence en ligne. Les recruteurs pourraient être rebutés si vos comptes de médias sociaux contiennent des commentaires inappropriés ou des informations contradictoires avec ce que vous avez présenté dans votre CV. Par exemple, si votre CV indique que vous êtes un gestionnaire de projet organisé, mais que votre profil Facebook est plein de plaintes sur le fait de manquer des échéances, cela pourrait susciter des doutes sur votre capacité à gérer votre temps efficacement.

Il convient toutefois de noter que la pertinence de votre présence en ligne dépendra du poste pour lequel vous postulez et du secteur dans lequel vous travaillez. Pour certains rôles, notamment dans les secteurs de la technologie et du marketing, une présence en ligne solide est essentielle. Dans d’autres domaines, elle peut être moins importante. Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable de s’assurer que votre présence en ligne est professionnelle et cohérente avec l’image que vous souhaitez présenter aux employeurs potentiels.

9. Utilisation de Clichés

Nous avons tous été tentés d’ajouter des clichés tels que « travailleur acharné », « joueur d’équipe » ou « bon communicateur » sur notre CV. Cependant, ces termes généraux ne servent qu’à remplir de l’espace et ne font pas grand-chose pour nous distinguer des autres candidats. Leur utilisation peut en fait nuire à notre candidature, car ils peuvent donner l’impression que nous n’avons pas pris le temps de réfléchir à notre expérience et à ce que nous pouvons apporter à l’entreprise.

Ces expressions usées sont devenues des clichés précisément parce qu’elles sont trop utilisées et n’offrent aucune spécificité ou détails convaincants sur vos compétences et expériences. Les recruteurs veulent des preuves concrètes de vos réalisations et capacités, pas des déclarations génériques.

Par exemple, au lieu de simplement dire que vous êtes un « travailleur acharné », donnez un exemple précis qui démontre votre éthique de travail. Vous pourriez dire : « J’ai respecté tous les délais sur les projets sur lesquels j’ai travaillé, souvent en travaillant de longues heures pour m’assurer que tout était terminé à temps et selon les spécifications ».

De même, au lieu de dire que vous êtes un « joueur d’équipe », donnez un exemple de la façon dont vous avez travaillé avec les autres pour atteindre un objectif. Par exemple : « J’ai collaboré avec une équipe multidisciplinaire pour mener à bien un projet complexe, ce qui a entraîné une augmentation de 20 % de l’efficacité de notre processus ».

Évitez aussi les clichés lors de la description de vos réalisations. Au lieu de dire que vous avez « augmenté les ventes », donnez des chiffres précis pour illustrer votre impact, par exemple, « j’ai développé et mis en œuvre une nouvelle stratégie de marketing qui a entraîné une augmentation de 30 % des ventes en six mois ».

En fin de compte, il faut se rappeler que les recruteurs ne veulent pas seulement savoir ce que vous avez fait, mais aussi comment vous l’avez fait et quels ont été les résultats. En évitant les clichés et en fournissant des détails concrets, vous pouvez donner aux recruteurs une meilleure idée de votre valeur en tant que candidat.

10. Lacunes dans les Antécédents Professionnels

Il n’est pas rare d’avoir des interruptions dans sa carrière professionnelle. Celles-ci peuvent être dues à diverses raisons, telles que des études supplémentaires, des problèmes de santé, des congés parentaux, des voyages ou des périodes de chômage. Cependant, les recruteurs pourraient les voir comme des points de préoccupation sur votre CV, à moins qu’elles ne soient correctement gérées et expliquées.

Ceci dit, la première étape est d’utiliser le bon format de CV. Un CV chronologique mettra en évidence toute lacune dans votre carrière, alors qu’un format fonctionnel ou de compétences mettra davantage l’accent sur vos compétences et réalisations, plutôt que sur la chronologie de votre parcours professionnel. Ainsi, si votre CV a des lacunes importantes, ce dernier format pourrait être une meilleure option pour vous.

Prenons un exemple pour illustrer comment gérer une lacune. Imaginons que vous ayez pris une année sabbatique pour voyager. Dans votre CV, plutôt que de laisser cette période sans explication, vous pourriez mentionner : « Sabbatique pour voyages internationaux et développement personnel, 2022 ». Cela montre que vous étiez actif pendant cette période et que vous avez probablement acquis des compétences et des expériences précieuses.

Si la lacune est due à un chômage, ne tentez pas de la masquer. Soyez transparent et utilisez votre lettre de motivation pour expliquer brièvement la situation. Par exemple, « Après la fermeture de mon précédent lieu de travail en 2022, j’ai consacré plusieurs mois à développer davantage mes compétences en marketing digital grâce à des formations en ligne tout en recherchant activement un nouveau rôle.

Si la pause était due à des raisons de santé ou à des obligations familiales, il n’est pas nécessaire de donner beaucoup de détails compte tenu des questions de confidentialité. Une simple mention comme « Pause de carrière pour des raisons personnelles » est suffisante.

L’essentiel est d’expliquer les lacunes de manière positive, en montrant comment vous avez utilisé ce temps pour vous développer personnellement ou professionnellement. Il est également crucial de rassurer les employeurs potentiels que ces interruptions ne sont pas susceptibles de se reproduire à l’avenir.

11. Détails inexacts

Lorsqu’on rédige un CV, la tentation peut être grande d’exagérer certains aspects ou de masquer des faits moins flatteurs. Pourtant, insérer des informations inexactes ou trompeuses est une mauvaise stratégie. Les recruteurs sont formés pour déceler les incohérences et vérifient souvent les informations qui leur semblent suspectes. Ceci dit, être pris en flagrant délit de mensonge peut non seulement vous coûter le poste en question, mais peut aussi nuire à votre réputation professionnelle sur le long terme.

Prenons un exemple : Vous pourriez être tenté d’étirer un peu la vérité en déclarant que vous avez « géré une équipe de 10 personnes », alors qu’en réalité, vous supervisiez seulement une personne ou deux. Cela pourrait sembler un petit mensonge inoffensif, mais lorsqu’un recruteur contacte vos références et découvre la vérité, cela soulève des questions sur votre honnêteté.

Dans un autre scénario, certains candidats peuvent être tentés de mentir sur leurs diplômes ou leurs notes. Cependant, de nombreuses entreprises vérifient les titres académiques des candidats. Si vous êtes pris à mentir, cela pourrait entraîner un rejet immédiat de votre candidature. Cela pourrait même conduire à un licenciement si le mensonge est découvert après votre embauche.

Ainsi, il faut rester authentique et précis lorsque vous rédigez votre CV. Si vous n’êtes pas entièrement satisfait de certaines parties de votre parcours, essayez plutôt de mettre en avant les aspects positifs et les compétences que vous avez acquises. Par exemple, si vous avez travaillé sur un projet qui n’a pas atteint ses objectifs, vous pouvez néanmoins parler des compétences en gestion de projet que vous avez développées et de ce que vous avez appris de cette expérience.

La vérité est votre meilleure alliée lorsqu’il s’agit de rédiger votre CV. La transparence et l’honnêteté peuvent aller loin et sont toujours plus appréciées que de petites exagérations ou déformations de la vérité.

Lire plus : La culture d’une entreprise et comment l’utiliser dans un CV ou une lettre de motivation.

A quel point cette page vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour noter !

Note moyenne 4 / 5. Nombre de votes: 6

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que ce post ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Contenu similaire

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Une réponse

  1. Jiotsa Pierre Magloire dit :

    Ceci est tellement bénéfique pour un candidat sérieux qui cherche véritablement à être recruté quelque part.
    Ce sont vraiment des informations essentielles et utiles que vous avez mis à notre disposition. Merci infiniment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
Chargement...