Visa Freelancer 2024 en Espagne : Les détails de la carte de résidence des travailleurs à distance

Partager

Travailler avec vue sur la Costa del Sol ou répondre à vos emails depuis un café de Barcelone, non plus en touriste mais en tant que résident légal, c’est ce que promet ce nouveau visa introduit en 2023 par le système d’immigration espagnol. Le nouveau visa « Nomade Numérique » permet aux travailleurs indépendants et aux entrepreneurs étrangers de vivre et travailler en Espagne pendant plusieurs années, en profitant d’un cadre légal et de nombreux avantages. Dans cet article, nous allons vous guider pas à pas à travers le processus pour obtenir ce visa tant convoité. Des conditions d’éligibilité aux documents nécessaires, en passant par les astuces pour réussir votre demande, vous saurez tout sur ce visa qui pourrait bien changer votre vie. Attachez vos ceintures, on décolle pour l’Espagne !

L’Espagne : Un terrain de jeu mondial pour les talents mondiaux a l’approche du mondial 2030

Alors que l’Espagne se prépare à co-organiser la Coupe du Monde 2030 avec le Maroc et le Portugal, elle ne se contente pas d’ouvrir ses stades – elle ouvre ses frontières aux talents du monde entier ! Ce visa pour travailleurs à distance n’est pas qu’un simple coup de tête, c’est une véritable stratégie gagnante. Voici pourquoi l’Espagne passe à l’offensive :

  • La révolution du télétravail : Comme une équipe qui change sa formation, le monde du travail s’est métamorphosé. La pandémie a prouvé que l’on pouvait marquer des buts depuis n’importe où !
  • L’ère des free-agents : De plus en plus de pros choisissent de jouer en indépendants, préférant la liberté d’un Messi à la fin de sa carrière plutôt que les contraintes d’un contrat à long terme.
  • Le mercato mondial des cerveaux : C’est la course à l’armement intellectuel ! Chaque pays veut sa « dream team » de talents pour booster son économie.
  • Le jackpot économique : Ces nomades numériques, c’est comme avoir des supporters VIP qui viennent garnir les caisses du pays tout en partageant leur savoir-faire. Les nomades numériques apportent non seulement leurs compétences, mais aussi leur pouvoir d’achat dans les pays d’accueil.

L’Espagne, avec son soleil de plomb, ses prix qui ne font pas transpirer (du moins comparés à d’autres pays européens), et son ambiance de fête permanente, était déjà dans le top des destinations pour les expats. Avec ce nouveau visa, elle veut transformer l’essai et devenir la capitale mondiale du travail à distance.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Ce visa en résumé (les détails dans les paragraphes suivantes)

Le visa pour nomades numériques espagnol offre plusieurs caractéristiques attrayantes :

Durée : Le visa initial est valable pour un an et peut être renouvelé jusqu’à cinq ans. Après ces cinq ans, il est possible de demander un permis de résidence permanente.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Éligibilité : Le visa est ouvert aux freelancers, aux travailleurs indépendants et aux employés à distance travaillant pour des entreprises non espagnoles.

Conditions financières : Les candidats doivent prouver qu’ils disposent de revenus stables et suffisants pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, si elle les accompagne. Le seuil est généralement fixé autour du salaire minimum espagnol, augmentant en fonction du nombre de membres de la famille mais aussi en fonction de nombre de personnes ayant fait la demande de ce visa dans votre pays (la règle de l’offre et la demande s’applique partout finalement). Il faut néanmoins s’attendre à un minimum de plus de 2 000 euros par mois.

Source des revenus : Au moins 80% des revenus du candidat doivent provenir de clients ou d’employeurs situés en dehors de l’Espagne.

Qualifications : Les candidats doivent démontrer qu’ils possèdent les qualifications nécessaires pour exercer leur profession. Cela peut inclure un diplôme universitaire pertinent ou une expérience professionnelle significative.

Assurance santé : Une assurance santé privée couvrant les soins en Espagne est obligatoire.

Procédure de demande : Les candidats peuvent déposer leur demande depuis leur pays d’origine ou en Espagne s’ils y séjournent déjà légalement.

Comparaison avec d’Autres Pays

L’Espagne n’est pas le seul pays à avoir introduit un visa pour les nomades numériques. Il est intéressant de comparer son offre avec celle d’autres destinations populaires :

Portugal : Le « D7 Visa » du Portugal est similaire, mais avec des exigences de revenus légèrement inférieures.

Estonie : Le visa estonien pour nomades numériques a été l’un des premiers du genre en Europe, mais il est limité à un an.

Croatie : Le visa croate offre une durée de séjour similaire à celle de l’Espagne, mais avec des exigences de revenus plus faibles.

Thaïlande : Le « Smart Visa » thaïlandais cible les professionnels qualifiés, mais avec des critères plus stricts.

Dubaï : Le visa pour nomades numériques de Dubaï offre un cadre fiscal très avantageux, mais dans un environnement culturel et climatique très différent.

Conditions d’éligibilité : Votre ticket d’entrée pour la Liga du travail à distance !

Travail à distance exclusif :

Le demandeur doit travailler uniquement à distance, en utilisant des moyens informatiques et de télécommunication, pour une entreprise ou un employeur situé en dehors de l’Espagne.

Statut professionnel :

S’il est salarié, le demandeur doit travailler pour une entreprise basée hors d’Espagne.
S’il est travailleur indépendant, il peut également travailler pour une entreprise espagnole, mais cette activité ne doit pas représenter plus de 20% de son activité professionnelle totale.

Qualifications et expérience :

Le demandeur doit posséder au minimum un diplôme universitaire ou post-universitaire d’un établissement réputé.
Comme alternative, il doit avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle dans son domaine d’activité actuel.

Ressources financières:

  • Le demandeur doit prouver qu’il dispose de ressources financières suffisantes.
  • Le montant minimum requis est de 200% du salaire minimum interprofessionnel espagnol mensuel.
  • Pour chaque membre de la famille supplémentaire, des ressources additionnelles sont exigées : 75% du salaire minimum pour le premier membre et 25% pour chaque membre supplémentaire.
  • Ces ressources peuvent être prouvées par tout moyen, comme un contrat de travail, des relevés bancaires ou des fiches de paie.

Ces conditions sont mises en place pour s’assurer que les bénéficiaires de ce visa sont des travailleurs hautement qualifiés, susceptibles d’apporter une valeur ajoutée à l’économie espagnole. Le but est d’attirer les meilleurs talents du monde entier vers l’Espagne.

D’autres conditions de base sont aussi a prendre en considération :

  • Être ressortissant d’un pays tiers: Le visa ne s’adresse pas aux citoyens de l’Union européenne (UE) et de l’Espace économique européen (EEE).
  • Avoir une couverture médicale: Vous devez souscrire une assurance maladie privée couvrant vos frais médicaux en Espagne.
  • Ne pas avoir de casier judiciaire: Vous devez présenter un certificat de casier judiciaire vierge de votre pays d’origine. Respecter les conditions d’entrée en Espagne: Vous devez être en possession d’un passeport valide et respecter les autres conditions d’entrée en vigueur en Espagne.

Prouver vos ressources : Votre passeport financier pour l’Espagne

Prêt à montrer que votre compte en banque est aussi solide que la défense espagnole ? Voici comment prouver que vous avez les moyens de vivre la dolce vita ibérique, tout en jonglant avec votre travail à distance. Transformez vos finances en un dossier gagnant !

Ressources financières requises

  • Minimum de 2000€ de revenus mensuels : Ce montant correspond à environ 200% du salaire minimum interprofessionnel espagnol.
  • Membres de la famille supplémentaires :
    • Pour le premier membre supplémentaire : +75% du salaire minimum interprofessionnel espagnol.
    • Pour chaque membre supplémentaire suivant : +25% du salaire minimum interprofessionnel espagnol.

Comment prouver ces ressources

  • Contrat de travail en cours : Un contrat de travail valide et en cours est une preuve solide de revenus stables.
  • Relevés bancaires des derniers mois : Présenter les relevés bancaires des six derniers mois pour montrer une stabilité financière.
  • Fiches de paie récentes : Fournir les trois dernières fiches de paie pour prouver la régularité des revenus.
  • Pour les freelances :
    • Contrats avec des clients : Présenter des contrats en cours avec des clients pour prouver des sources de revenus régulières.
    • Factures émises : Fournir des copies des factures émises au cours des six à douze derniers mois.
  • Déclarations fiscales de l’année précédente : Présenter les déclarations fiscales pour prouver les revenus annuels.

Astuces pour renforcer votre dossier

  1. Diversifiez vos preuves : Ne vous limitez pas à un seul type de document. Utilisez une combinaison de contrats de travail, relevés bancaires, fiches de paie, et autres preuves financières.
  2. Montrez une stabilité financière : Assurez-vous que vos relevés bancaires et fiches de paie montrent une stabilité financière sur plusieurs mois, pas seulement le minimum requis.
  3. Présentez des revenus supérieurs au minimum : Si possible, montrez que vos revenus dépassent le minimum requis pour renforcer votre dossier.
  4. Portefeuille de clients pour les freelances : Montrez que vous avez un portefeuille de clients diversifié et stable pour prouver la durabilité de vos revenus.
  5. Incluez des économies ou des investissements : Si vous avez des économies ou des investissements, incluez-les pour démontrer une sécurité financière à long terme.
  6. Revenus fluctuants : Si vos revenus fluctuent, calculez une moyenne sur six à douze mois pour présenter une image plus stable.
  7. Lettre explicative : Préparez une lettre détaillant votre situation financière si elle est complexe, pour aider à clarifier votre dossier.
  8. Traduction officielle des documents : Faites traduire officiellement tous vos documents financiers en espagnol pour éviter toute confusion et faciliter le traitement de votre dossier.

Procédure de demande étape par étape

  1. Obtention du numéro NIE : Avant de déposer la demande de visa, le candidat doit obtenir un numéro d’identité d’étranger (NIE) auprès des autorités espagnoles.
  2. Préparation des documents : Rassembler tous les documents requis, y compris le formulaire de demande de visa, les photos d’identité, le passeport valide, le casier judiciaire, la preuve de résidence, l’assurance maladie, les attestations professionnelles et les preuves de ressources financières.
  3. Prise de rendez-vous : Contacter le centre de demande de visa BLS à Londres pour prendre rendez-vous.
  4. Dépôt de la demande : Se présenter en personne au rendez-vous au centre BLS pour déposer la demande et les documents. Le paiement des frais de visa doit être effectué à ce moment-là.
  5. Réception du récépissé : Le consulat fournira un récépissé avec un code permettant de suivre l’état de la demande en ligne.
  6. Traitement de la demande : Le consulat examinera la demande dans un délai légal de 10 jours, pouvant être prolongé si des documents ou informations supplémentaires sont nécessaires.
  7. Entretien éventuel : Le consulat peut convoquer le demandeur pour un entretien personnel si nécessaire.
  8. Notification de la décision : Le consulat informera le demandeur de la décision concernant sa demande de visa.
  9. Collecte du visa : En cas d’approbation, le demandeur doit récupérer son visa en personne ou par l’intermédiaire d’un représentant dans un délai d’un mois suivant la notification.
  10. Entrée en Espagne : Une fois le visa obtenu, le titulaire peut entrer en Espagne et commencer à travailler à distance conformément aux conditions du visa.

Comment obtenir le NIE (Número de Identidad de Extranjero)

Le Numéro d’Identité d’Étranger (NIE) est un numéro fiscal unique attribué aux ressortissants étrangers qui souhaitent vivre, travailler ou effectuer certaines transactions en Espagne. Voici la procédure d’obtention de votre NIE, les étapes à suivre, les documents requis et les informations importantes.

Choisir le lieu de la demande:

Vous pouvez demander votre NIE en Espagne ou auprès du consulat espagnol de votre pays de résidence.

  • En Espagne:
    • Si vous envisagez un séjour de plus de 3 mois en Espagne, vous pouvez directement demander votre NIE dans un bureau d’immigration.
  • Au consulat espagnol:
    • Si vous résidez à l’étranger, vous pouvez soumettre votre demande au consulat espagnol de votre pays de résidence.

Prendre rendez-vous:

  • Obligatoire au consulat : La prise de rendez-vous est obligatoire.
    • N’oubliez pas de prendre autant de rendez-vous que de NIE à demander.
  • En ligne pour les bureaux d’immigration : Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne pour les bureaux d’immigration en Espagne via la plateforme suivante: https://sede.administracionespublicas.gob.es/
    • Sélectionnez la province où vous ferez la demande.
    • Choisissez « Policía – Asignación de NIE » dans les options disponibles.
    • Remplissez vos informations personnelles.
    • Sélectionnez une date et une heure de rendez-vous disponibles.

Préparer les documents nécessaires:

Documents obligatoires pour tous les cas:

  • Formulaire EX-15 rempli et signé (original + copie).
  • Passeport en cours de validité (original + copie de la page des données biographiques).
  • Justification des raisons économiques, professionnelles ou sociales de la demande (selon votre situation).
    • Exemples de justifications:
      • Contrat de travail espagnol
      • Immatriculation d’une entreprise en Espagne
      • Preuve d’investissements immobiliers en Espagne
      • Admission dans un programme d’études en Espagne
      • Retraite en Espagne
  • Formulaire 790 (code 12) rempli.
  • Paiement des frais: 9,84 € pour un premier NIE ou 7,31 € pour une mise à jour.
    • Le paiement peut s’effectuer en espèces, par chèque bancaire ou carte de crédit.

Documents supplémentaires selon les cas:

  • Demande par représentant : Pièce d’identité du représentant et procuration.
  • Demande pour un mineur :
    • Présence des parents/tuteurs.
    • Copie du livret de famille ou acte de naissance.
    • Pièces d’identité des parents/tuteurs.

Dépôt de la demande:

  • En personne ou par représentant accrédité:
    • Que vous fassiez votre demande en Espagne ou au consulat, votre présence physique ou celle de votre représentant accrédité est obligatoire lors du dépôt de la demande.

Délai de traitement:

  • Délai moyen: Le délai de traitement des demandes de NIE est généralement de 2 semaines, mais il peut aller jusqu’à 4 à 5 semaines.
  • Attribution du NIE: Le NIE est attribué par la Direction Générale de la Police en Espagne.

Réception du NIE:

  • Envoi par email: Le NIE vous sera envoyé par email à l’adresse fournie dans la demande.

Important:

  • NIE et droit de résidence: Le NIE obtenu via le consulat vous permet d’effectuer des démarches administratives en Espagne, mais il ne vous octroie pas le droit de résidence. Pour résider en Espagne, vous devez obtenir un visa au préalable.
  • Demande en ligne limitée: La demande en ligne du NIE est généralement impossible pour la plupart des cas. Le système en ligne sert principalement à prendre rendez-vous ou à suivre l’état d’une demande existante.

Procédure de recours

En cas de refus du visa, le demandeur peut :

  • Déposer un recours en réexamen auprès du consulat dans un délai d’un mois suivant la notification du refus.
  • Introduire un recours juridique auprès de la Haute Cour de Justice de Madrid dans un délai de deux mois suivant la notification du refus ou le rejet du recours en réexamen.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Contenu similaire

Une réponse

  1. Bonjour comment allez vous Je suis Fathi d’Algérie Je veux que tu m’aides à chercher du travail Je suis chauffeur de machinerie publique J’ai sept ans d’expérience Je veux un contrat de travail pour pouvoir Y arriver Je n’ai aucun problème avec le consulat Merci beaucoup

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

La Turquie a déposé sa candidature pour devenir membre de l'Union Européenne (UE) en 1987 et a obtenu le statut de pays candidat en 1999....
Dans le cadre de sa politique de contrôle de l'immigration, la France vient de mettre en place de nouvelles règles pour l'obtention et le renouvellement...
Malte risque l'exclusion de l'espace Schengen suite aux retards dans l'implémentation du système EES. Les enjeux et les conséquences de cette situation critique pour l'île...
Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Chargement...