Visa recherche d’emploi en Europe : Comment accéder au marché du travail européen en 2024 ?

Partager

L’Europe, avec ses différentes variétés de cultures et d’opportunités professionnelles, attire de nombreux travailleurs étrangers cherchant à développer leur carrière et à ouvrir de nouvelles frontières. En 2023, certains pays européens, confrontés à une situation inédite de manque de main d’œuvre, ont choisi de faciliter l’arrivée de ces nouveaux travailleurs en leur proposant des visas de recherche d’emploi. Dans cet article, nous vous accompagnons pour découvrir ces pays hôtes, les conditions d’obtention de ce type de visas pour la recherche de travail sur place et les possibilités offertes aux travailleurs étrangers en quête d’un avenir en Europe.

À lire aussi : Comment trouver un emploi au Canada quand on est étrangerTravail saisonnier en Italie (Programme Decreto Flussi 2024)

Qu’est-ce qu’un visa recherche d’emploi ?

Le visa de recherche d’emploi est un permis qui permet aux étrangers d’entrer dans certains pays de l’UE afin d’y chercher un travail. Ce visa spécifique offre la possibilité de travailler dans le pays d’accueil, mais pour une période limitée, qui prend fin à l’expiration du visa. Cette contrainte temporelle implique que les détenteurs de ce visa doivent anticiper et organiser leur recherche d’emploi.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Une fois ce visa obtenu, les titulaires peuvent résider légalement dans le pays qui leur a délivré le document. Ce permis de séjour permet non seulement de chercher un emploi, mais aussi de s’adapter progressivement à la culture locale, de nouer des contacts professionnels et d’acquérir une connaissance approfondie du marché du travail dans le pays d’accueil.

Notons que le visa de recherche d’emploi n’est pas automatiquement une garantie de trouver un emploi. Toutefois, il offre une occasion précieuse d’accéder au marché du travail européen et de démontrer ses compétences et son expertise à des employeurs potentiels. C’est pourquoi il serait bon d’être bien préparé et de tirer le meilleur parti de cette expérience, afin de maximiser les chances de trouver un emploi adéquat et de s’installer de manière permanente dans le pays d’accueil.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Conditions pour obtenir un visa Schengen pour la recherche d’emploi

Obtenir un visa Schengen pour la recherche d’emploi implique de répondre à certaines exigences. En effet, pour mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de remplir plusieurs conditions. Tout d’abord, il est primordial de posséder un diplôme ou des preuves de compétences professionnels dont la validité est reconnue dans les pays de l’UE. Cela permet d’assurer aux autorités et aux employeurs potentiels que vous disposez des compétences nécessaires pour exercer un emploi dans le pays d’accueil.

Mais aussi la maîtriser la langue du pays où l’on souhaite travailler ou dans quelques cas, au moins l’anglais. Ainsi, pour augmenter vos chances de succès dans votre recherche d’emploi, il est essentiel de prouver que vous avez les connaissances linguistiques requises pour le poste que vous convoitez. Dans certains cas, un test de langue officiel ou une certification pourra être demandé.

Il faut aussi démontrer que vous êtes en mesure de subvenir à vos besoins financiers pendant toute la durée de votre séjour. En effet, le visa recherche d’emploi ne permet pas de travailler à des fins lucratives durant cette période. Il faudra donc présenter des preuves de vos ressources financières, comme un compte bancaire bloqué ou des déclarations sur l’honneur.

En règle générale, soyez prêt à remplir les conditions suivantes :

  1. Preuves de compétences professionnelles : Fournir des justificatifs attestant de vos compétences professionnelles, qui peuvent inclure un diplôme reconnu dans les pays de l’UE, des certifications, ou des expériences de travail pertinentes dans votre domaine d’expertise.
  2. Connaissances linguistiques : Justifier de compétences linguistiques adaptées à l’emploi recherché, pouvant être prouvées par un test de langue officiel ou une certification.
  3. Ressources financières : Prouver que vous pouvez subvenir à vos besoins durant votre séjour, en fournissant des preuves telles qu’un compte bancaire bloqué ou des déclarations sur l’honneur.

Outre les conditions mentionnées précédemment, d’autres critères pourraient être exigés pour l’obtention d’un visa Schengen pour la recherche d’emploi, selon les régulations spécifiques du pays de destination :

  1. Assurance santé : Disposer d’une couverture médicale adéquate pour la durée de votre séjour.
  2. Casier judiciaire vierge : Fournir un extrait de casier judiciaire attestant que vous n’avez pas de condamnations pénales.
  3. Lettre de motivation : Rédiger une lettre expliquant vos intentions de recherche d’emploi et vos plans futurs dans le pays d’accueil.
  4. Curriculum vitae : Présenter un CV à jour, incluant vos expériences professionnelles, vos formations et vos compétences.
  5. Preuve de recherche d’emploi : Montrer que vous avez déjà entamé des recherches d’emploi ou que vous êtes en contact avec des employeurs potentiels.
  6. Billet de retour : Présenter un billet de retour ou des preuves de fonds suffisants pour acheter un billet de retour, démontrant ainsi votre intention de quitter le pays à la fin de votre séjour autorisé.

Ces conditions peuvent varier selon les pays de l’UE, je veux conseil donc de consulter le consulat ou l’ambassade du pays concerné pour obtenir des informations précises et à jour sur les critères d’éligibilité.

Les 6 pays européens qui délivrent des visas de recherche de travail pour la main-d’œuvre étrangère

Si vous envisagez de poursuivre une carrière en Europe, il est important de connaître les possibilités offertes par les différents pays en matière de visas de recherche d’emploi. Chaque pays a ses propres exigences et processus pour obtenir un tel visa, qui permet aux candidats de rester légalement sur le territoire et de chercher un emploi. Dans les sections suivantes, nous vous présenterons un aperçu des programmes de visa de recherche d’emploi en Autriche, au Danemark, en Allemagne, au Portugal, en Espagne et en Suède, en mettant en lumière les conditions spécifiques et les démarches à suivre pour chacun de ces pays.

Visa de recherche d’emploi en Allemagne

Le visa de demandeur d’emploi permet aux étrangers de séjourner en Allemagne pendant six mois pour y trouver un emploi, et ensuite demander un permis de travail pour rester dans le pays à long terme. Cependant, il y a plusieurs conditions à remplir pour obtenir ce type de visa.

Tout d’abord, les demandeurs doivent avoir cinq ans d’expérience dans une profession spécifique et posséder une formation académique générale ou professionnelle achevée, avec des qualifications reconnues en Allemagne ou équivalentes à un diplôme obtenu dans le pays. Ils doivent également disposer de ressources financières suffisantes pour financer leur séjour en Allemagne.

Il est important de noter que le visa de demandeur d’emploi ne permet pas aux étrangers de travailler durant leur période de recherche d’emploi en Allemagne. Ils doivent attendre d’obtenir un permis de travail avant de commencer à travailler légalement dans le pays.

Une fois que les demandeurs ont rempli toutes les conditions requises et ont obtenu un emploi en Allemagne, ils peuvent demander un permis de travail et rester dans le pays à long terme. Le processus pour obtenir un permis de travail dépend du type d’emploi occupé et peut varier en fonction de la durée de l’emploi et des qualifications du demandeur.

En général, le visa de demandeur d’emploi est un moyen pour les étrangers de chercher des opportunités d’emploi en Allemagne et de s’installer dans le pays à long terme. Cependant, il est important de noter que la concurrence pour les emplois en Allemagne peut être féroce, en particulier dans certaines industries. Les demandeurs doivent donc être prêts à faire preuve de persévérance et de patience dans leur recherche d’emploi.

Visa de recherche de travail en Espagne

En Espagne, les autorités ont adopté une loi sur l’immigration pour intégrer les travailleurs étrangers dans le marché du travail. Les candidats qui souhaitent obtenir un visa de recherche d’emploi doivent remplir certaines conditions. Tout d’abord, ils doivent avoir achevé un programme d’études de niveau 6 du cadre européen de référence et posséder un visa étudiant. De plus, les demandeurs doivent prouver qu’ils ont obtenu un diplôme avant de déposer une demande de permis de séjour. Ce type de visa permet également aux étudiants de détenir une autorisation de séjour en Espagne pour une période de 12 mois afin de chercher un emploi ou de créer une entreprise, après avoir terminé leurs études en Espagne.

Pour les candidats qui remplissent ces conditions, il est important de savoir que la durée de validité du visa dépend de la durée de l’offre d’emploi trouvée. En effet, le visa de recherche d’emploi peut être prolongé jusqu’à la durée de l’offre d’emploi, avec un maximum de deux ans. Une fois que le candidat a obtenu l’offre d’emploi, il doit demander un permis de travail et de séjour. Pour cela, il doit se rendre au bureau des étrangers de la province où il va travailler et soumettre les documents nécessaires, y compris l’offre d’emploi, son passeport et son visa.

En termes de coûts, les frais de traitement du visa de recherche d’emploi s’élèvent à 60 euros. Toutefois, cela ne comprend pas les frais supplémentaires pour l’examen médical, les frais de dossier et les frais de traduction des documents.

Visa de recherche de travail en Suède

Les autorités suédoises cherchent à accueillir un maximum d’étrangers qualifiés pour faire face aux pénuries de main-d’œuvre. Le visa de demandeur d’emploi suédois est valable pour une période de trois mois, mais il peut être prolongé jusqu’à neuf mois. Les candidats doivent remplir certaines conditions, notamment être titulaires d’une licence, d’une maîtrise ou d’un autre diplôme d’études supérieures, être en mesure de subvenir à leurs besoins pendant leur séjour dans le pays et être disposés à chercher un emploi ou à créer leur propre entreprise.

Les candidats intéressés doivent d’abord soumettre une demande en ligne pour le visa de recherche d’emploi. Ils doivent fournir des informations sur leur expérience professionnelle, leur formation et leur plan de recherche d’emploi en Suède. Les demandeurs doivent également fournir une preuve de leur capacité à subvenir à leurs besoins financiers pendant leur séjour dans le pays. Une fois leur demande acceptée, les candidats peuvent se rendre à l’ambassade suédoise de leur pays d’origine pour finaliser la demande de visa.

Il est important de noter que les candidats ne peuvent pas travailler pendant leur période de recherche d’emploi en Suède. Toutefois, s’ils trouvent un emploi, ils peuvent demander un permis de travail et de séjour. Il est également important de noter que le coût du visa de recherche d’emploi en Suède est de 1 500 SEK (environ 150 euros).

Visa de recherche d’emploi au Portugal

Lisez cet article pour les infos plus détaillées : Visa Recherche de travail au Portugal

Le Portugal autorise les étrangers à entrer dans le pays avec un visa de recherche d’emploi, leur permettant de séjourner dans le pays pour une période de 120 jours, renouvelable une fois pour 60 jours. Toutefois, il est important de noter que ce type de visa ne permet qu’une seule entrée dans le pays, comme l’a confirmé le ministère des Affaires étrangères du Portugal.

Si un demandeur d’emploi trouve un emploi au Portugal pendant cette période de séjour, il peut formaliser son contrat de travail et demander un permis de séjour. Toutefois, si le demandeur ne trouve pas de travail dans les délais impartis, il devra quitter le pays.

De plus, les demandeurs ne peuvent introduire une nouvelle demande de visa à cette fin qu’un an après l’expiration de la validité du visa précédent.

Pour obtenir un visa de recherche d’emploi pour le Portugal, les demandeurs doivent fournir des documents tels qu’un passeport valide, une lettre de motivation, un curriculum vitae, des preuves de leur capacité à subvenir à leurs besoins financiers pendant leur séjour et des preuves de leur expérience professionnelle. Des exigences supplémentaires peuvent être exigées en fonction de la nationalité du demandeur.

Il est important de souligner que le Portugal a adopté une politique de facilitation pour les travailleurs étrangers, dans le but d’attirer des investissements étrangers et de stimuler l’économie. Les travailleurs qualifiés peuvent donc trouver des opportunités intéressantes dans ce pays en pleine croissance économique.

Visa de recherche de travail en Autriche

L’Autriche est un pays qui encourage l’immigration des travailleurs hautement qualifiés. Pour attirer les travailleurs étrangers, le pays a mis en place le programme « carte rouge-blanc-rouge ». Les travailleurs étrangers hautement qualifiés peuvent entrer en Autriche pour travailler pendant six mois en vertu du visa de recherche d’emploi.

Cependant, le visa de recherche d’emploi autrichien est accordé uniquement aux travailleurs très hautement qualifiés. Pour bénéficier de ce visa, les travailleurs étrangers doivent être titulaires d’un diplôme d’études supérieures et avoir des compétences professionnelles spécifiques dans les professions considérées en pénuries. Les professions considérées en pénurie pour cette année comprennent, entre autres, les diplômés en génie énergétique, les ingénieurs en machines agricoles, les ingénieurs en génie énergétique, ainsi que les techniciens ayant un niveau de formation plus élevé en technologie énergétique.

Une fois embauchés, les étrangers peuvent convertir leur visa de recherche d’emploi en carte rouge-blanc-rouge. La carte rouge-blanc-rouge leur permet de travailler en Autriche à long terme et leur donne accès à un large éventail de services sociaux, tels que les soins de santé, l’éducation et les allocations.

Visa de recherche d’emploi Danemark

Le Danemark est également l’un des pays de l’UE qui encouragent l’immigration des travailleurs étrangers qualifiés. Les étrangers qui souhaitent travailler au Danemark doivent d’abord obtenir un visa de travail. Le visa de travail est délivré aux étrangers qui ont obtenu un contrat de travail auprès d’un employeur danois.

Le Danemark dispose également d’un visa de recherche d’emploi qui permet aux étrangers de rester dans le pays pendant une période limitée afin de trouver un emploi. Les professions les plus demandées en 2023 au Danemark sont les avocats, les architectes, les ingénieurs maritimes, les journalistes et les concepteurs industriels.

Pour bénéficier du visa de recherche d’emploi, les étrangers doivent remplir plusieurs conditions, telles que disposer d’un numéro d’identification de dossier, payer des frais de dossier, fournir des données biométriques et remplir le formulaire de demande de visa. Il est également important de noter que la semaine de travail au Danemark est l’une des plus courtes au monde, avec une moyenne de 37 heures de travail par semaine.

Comme vous pouvez le constater, plusieurs pays de l’UE offrent des visas pour la main-d’œuvre étrangère afin de pallier la pénurie de main-d’œuvre. Cela représente une opportunité pour les travailleurs étrangers qualifiés souhaitant s’installer et travailler dans l’un de ces pays. Il est important de prendre en compte les conditions spécifiques de chaque pays et de se préparer en conséquence pour maximiser ses chances d’obtenir un visa et de réussir son projet professionnel en Europe.

Statistiques qui peuvent vous intéresser : Taux d’acceptation et de rejet des demandes de visa Schengen

Les demandes de visa Schengen sont soumises chaque année par des millions de voyageurs du monde entier. Les statistiques de délivrance de visa sont une mesure importante pour évaluer l’accessibilité et la facilité de voyage pour les citoyens étrangers. Dans cette section, nous présentons les taux d’acceptation et de rejet des demandes de visa Schengen en 2021 pour différents pays, afin de fournir une vue d’ensemble de la politique de visa des pays Schengen.

Voici les pays classés par ordre décroissant de taux d’acceptation des demandes de visa Schengen pour 2021 :

PaysTaux d’acceptation en %
Luxembourg98.8
Estonia98.3
Iceland98.2
Norway97.9
Malta97.7
Greece97.3
Italy96.8
Netherlands96.7
Denmark96.7
Spain96.6
Austria96.6
Belgium96.5
Portugal96.2
Czech Republic96.1
Germany96.0
Finland95.8
France95.7
Hungary95.3
Slovenia95.2
Lithuania95.1
Switzerland94.7
Slovakia94.4
Latvia94.1
Poland93.8
Sweden93.2
Liechtenstein92.7
Croatia91.2

Et voici les pays classés par ordre décroissant de taux de rejet des demandes de visa Schengen pour 2021 :

PaysTaux de rejet en %
Sweden30.6
Greece14.2
Belgium13.1
Denmark12.9
Malta11.9
Austria11.6
Czech Republic11.4
Portugal11.3
Hungary10.8
Finland10.5
France10.5
Germany10.4
Italy10.2
Slovenia9.8
Spain9.7
Lithuania9.4
Slovakia9.4
Latvia9.3
Estonia8.3
Switzerland7.9
Netherlands7.6
Poland7.1
Iceland6.9
Norway6.2
Liechtenstein5.5
Croatia5.1
Luxembourg1.2

Opportunités professionnelles pour les travailleurs étrangers en Europe : Futures possibilités

La mise en place de ces visas pour la main-d’œuvre étrangère témoigne de la volonté des pays de l’UE d’attirer des talents venant de l’étranger. La plupart d’entre nous peuvent voir cela comme une opportunité de croissance et d’enrichissement mutuel, tant sur le plan économique que culturel. Les travailleurs étrangers apportent de nouvelles compétences et une diversité culturelle qui contribuent à renforcer l’innovation et la compétitivité des entreprises locales.

Dans notre monde globalisé, les gouvernements et les entreprises ont de plus en plus conscience de l’importance de s’adapter aux évolutions démographiques et aux besoins en compétences. Nous devons apprendre à travailler ensemble et à tirer parti de la diversité pour relever les défis économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés.

Les défis pour les travailleurs étrangers en Europe

Malgré les opportunités offertes par les visas pour la main-d’œuvre étrangère, les travailleurs étrangers doivent surmonter plusieurs obstacles pour réussir leur intégration dans le pays d’accueil. Parmi ces défis, on peut citer la barrière de la langue, la reconnaissance des diplômes et des qualifications, ainsi que l’adaptation à une nouvelle culture et un nouveau mode de vie.

Comme vous pouvez le voir, il est essentiel pour les travailleurs étrangers de se préparer minutieusement avant de partir à l’étranger. Cela implique d’acquérir des compétences linguistiques, de se familiariser avec les lois et les règlements locaux, et de développer un réseau professionnel et social dans le pays d’accueil.

Dans notre société en constante évolution, il est crucial pour les travailleurs étrangers et les pays d’accueil de collaborer et de s’adapter mutuellement afin de créer des environnements favorables à la réussite de tous. En fin de compte, c’est en unissant nos forces et en valorisant nos différences que nous pourrons construire un avenir meilleur et plus prospère pour tous.

En conclusion, le visa de recherche d’emploi offre une opportunité intéressante pour les travailleurs étrangers qui souhaitent trouver un emploi en Europe. Chaque pays a ses propres conditions et procédures à respecter, mais en général, les demandeurs doivent avoir un diplôme reconnu, des compétences linguistiques adéquates et des ressources financières suffisantes pour subvenir à leurs besoins pendant leur séjour.

Il est important de bien se renseigner sur les exigences spécifiques de chaque pays avant de déposer une demande de visa, car ces exigences peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre. Les liens et informations fournis dans cet article peuvent être un bon point de départ pour commencer ses recherches.

Enfin, il est important de garder à l’esprit que trouver un emploi en Europe peut être un processus difficile et compétitif, même pour les travailleurs qualifiés. Il est donc essentiel de rester motivé et persévérant tout en se préparant de manière adéquate pour augmenter ses chances de succès.

Résumé et réponses a vos questions les plus fréquentes

  1. Qu’est-ce qu’un visa de recherche d’emploi ?

    Un visa de recherche d’emploi est un document qui permet aux étrangers de séjourner dans un pays de l’UE pour une durée limitée afin de chercher un emploi.

  2. Qui est éligible à un visa de recherche d’emploi en Europe ?

    Les ressortissants étrangers qui remplissent certaines conditions, telles que la détention d’un diplôme reconnu, des compétences linguistiques adéquates et la capacité à subvenir à leurs besoins financiers pendant leur séjour.

  3. Combien de temps un détenteur de visa de recherche d’emploi peut-il rester dans un pays européen ?

    La durée de validité du visa de recherche d’emploi varie selon le pays européen. En général, cela peut aller de quelques mois à un an.

  4. Les détenteurs de visa de recherche d’emploi peuvent-ils travailler pendant leur séjour ?

    Dans la plupart des cas, les détenteurs de visa de recherche d’emploi ne sont pas autorisés à travailler rémunérés pendant leur séjour. Cependant, une fois qu’ils trouvent un emploi, ils peuvent demander un permis de travail

  5. Comment trouver un emploi en Europe avec un visa de recherche d’emploi ?

    Il existe plusieurs façons de trouver un emploi en Europe avec un visa de recherche d’emploi, notamment en utilisant des sites de recherche d’emploi en ligne, en établissant des contacts avec des employeurs potentiels et en utilisant les services d’agences de placement.

  6. Combien de temps faut-il pour obtenir un visa de recherche d’emploi en Europe ?

    Le délai de traitement d’une demande de visa de recherche d’emploi varie selon le pays européen. En général, cela peut prendre quelques semaines à quelques mois.

  7. Un détenteur de visa de recherche d’emploi peut-il voyager en dehors du pays européen pendant son séjour ?

    Cela dépend du pays européen. Certains pays autorisent les détenteurs de visa de recherche d’emploi à voyager librement à l’intérieur de l’espace Schengen, tandis que d’autres pays peuvent avoir des restrictions.

  8. Quelles sont les conséquences d’un refus de demande de visa de recherche d’emploi en Europe ?

    Si une demande de visa de recherche d’emploi est refusée, le demandeur peut avoir la possibilité de faire appel de la décision ou de déposer une nouvelle demande. Cependant, cela dépend du pays européen et des raisons pour lesquelles la demande a été refusée.

A quel point cette page vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur les étoiles pour noter !

Note moyenne 4.6 / 5. Nombre de votes: 9

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à noter ce post.

Comme vous avez trouvé cet article utile...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Nous sommes désolés que ce post ne vous ait pas été utile !

Améliorons ce post !

Dites-nous comment nous pouvons améliorer ce post ?

Contenu similaire

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

5 réponses

  1. afef dit :

    aide seoinyente

  2. Abdoul Rachid dit :

    Bonjour Madame Monsieur je viens As vous sollicite votre aide je viens de là côte d’ivoire je viens d’un famille très pauvre je là pour de mandé de l’aide as tout personnes qui bon cœur de main de pas financièrement main m’aider à trouver un travail j’ai pas d’argent pour payer un visa pour aller à l’étranger merci beaucoup pour votre bon cœur

  3. Munampelo dit :

    Oui merci tellement joyeux mes sincères salutations moi personnellement je Viens de la République démocratique du Congo je suis un jeune courageux mais vu les réalités du pays je préfèrerais sauté pour sauver ma famille biologique pourquoi pas un jour mon pays d’où rien ne marche mes alors les gens de bon cœur pourriez m’aider vraiment a sortir pour vivre à l’étranger « Gabbanamunampelo »compte Facebook

  4. Sylvert dit :

    Bonsoir. Quelles sont les conditions pour postuler au visa recherche d’emploi en Portugal ? Il faut être forcément qualifié ? Y a t-il une option pour les non qualifiés? Faut il obligatoirement disposer d’un certificat de travail ou un numéro de sécurité social ?
    Cordialement.

  5. SORO dit :

    Tres bel article et tres instructif.
    Merci beaucoup à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
Chargement...