Nouvelle loi allemande pour accélérer les retours de migrants irréguliers

Partager

En Allemagne, un nouveau texte de loi visant à accélérer le processus de retour des migrants a été présenté, ce qui marque une inflexion dans la politique d’immigration du pays. La mesure, dévoilée par la ministre de l’Intérieur Nancy Faeser, comprend plus de 40 dispositions destinées à résoudre les problèmes liés à l’immigration. Parmi les points les plus importants de cette loi : l’allongement de la durée maximale de détention avant expulsion, qui passe de dix à vingt-huit jours, dans le but de surmonter les obstacles rencontrés dans les dernières étapes de la procédure d’expulsion.

Le contexte général de cette législation et sa justification

Confrontée à un afflux croissant de migrants et de demandeurs d’asile, l’Allemagne s’efforce depuis longtemps de trouver un équilibre entre l’accueil des personnes en quête de protection et la nécessité de maintenir l’ordre public et la sécurité. Ces dernières années, le pays a vu un nombre de plus en plus élevé de personnes entrer de manière irrégulière, avec plus de 21 360 arrivées non autorisées signalées en septembre 2023. Cette situation a suscité des inquiétudes quant à la capacité du pays à gérer ces flux migratoires et à intégrer efficacement les migrants dans la société.

Augmentation des entrées irrégulières et mesures prises

Au cours du mois de septembre 2023, l’Allemagne a connu une hausse significative des entrées irrégulières sur son territoire, avec plus de 21 366 individus arrivant sans autorisation, le nombre le plus élevé enregistré depuis février 2016. Cette tendance à la hausse, observée depuis sept mois, a suscité des inquiétudes croissantes. Entre janvier et septembre, 92 119 entrées irrégulières ont été recensées, faisant craindre que le total de l’année dépasse les 112 000 cas de 2016. En réponse à cette situation, le gouvernement allemand, dirigé par le chancelier Olaf Scholz, a convenu d’une série de mesures visant à rationaliser le processus de rapatriement pour certains migrants entrés irrégulièrement dans le pays.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Contrôles renforcés aux frontières et lutte contre le trafic d’êtres humains

Face à cette situation, l’Allemagne a aussi intensifié ses contrôles aux frontières avec la République tchèque et la Pologne, en se concentrant sur les « routes de contrebande ». Comme l’a expliqué la Ministre Faeser, ces contrôles ont pour objectif de mettre la pression sur les trafiquants et de protéger les personnes mises en danger par ces activités illégales. La police fédérale allemande mène désormais des contrôles prioritaires flexibles sur ces itinéraires pour détecter et prévenir les activités de trafic.

Les autorités allemandes maintiennent une collaboration étroite avec la République tchèque et la Pologne, ainsi qu’avec les États fédéraux de Saxe et de Brandebourg, qui ont enregistré un grand nombre d’entrées irrégulières cette année. En introduisant ces contrôles, le gouvernement allemand vise à empêcher les trafiquants de faciliter les entrées irrégulières dans le pays, tout en minimisant l’impact sur les personnes, les navetteurs et le commerce.

Je m’abonne à la Newsletter

Recevez par e-mail les opportunités en avant-première. C’est gratuit, profitez-en !

Selon les données de la police fédérale allemande, environ 71 000 entrées non autorisées ont été enregistrées depuis le début de l’année jusqu’à fin août, avec la Syrie, l’Afghanistan, la Türkiye et l’Irak comme principaux pays d’origine. De plus, il a été révélé qu’un tiers des ressortissants de pays tiers entrant irrégulièrement en Allemagne sont victimes de trafic. Rien que pour les huit premiers mois de 2023, plus de 1 550 opérations de trafic ont été enregistrées à travers le pays, impliquant 1 700 trafiquants et plus de 20 300 personnes trafiquées.

Principales dispositions de la nouvelle législation

La législation récemment introduite par le gouvernement allemand représente une étape majeure dans la gestion des flux migratoires et vise à instaurer un cadre plus structuré et efficace pour les processus d’expulsion et de retour. Cette loi inclut plusieurs mesures destinées à rationaliser et à accélérer ces procédures.

  1. Extension de la période de détention pré-expulsion : Une des modifications les plus marquantes est l’allongement de la période maximale de détention avant l’expulsion. Alors que la durée était précédemment limitée à dix jours, elle est désormais étendue à 28 jours. Cette extension vise à donner aux autorités suffisamment de temps pour surmonter les obstacles logistiques et administratifs souvent rencontrés dans les dernières étapes du processus de déportation.
  2. Accords bilatéraux avec les pays d’origine et de transit : Le gouvernement allemand envisage de conclure des accords avec les pays d’origine et de transit des migrants. Ces accords auront pour objectif de faciliter les processus de retour, notamment en clarifiant les procédures et en assurant la coopération des pays concernés. En contrepartie, l’Allemagne propose des voies d’immigration légale, offrant ainsi une alternative régulée et sécurisée à l’immigration irrégulière.
  3. Renforcement des capacités des autorités en charge des expulsions : La nouvelle législation prévoit aussi un renforcement des moyens disponibles pour les autorités responsables des expulsions. Cela peut inclure des ressources supplémentaires en termes de personnel, de formation, ainsi que des améliorations technologiques pour améliorer l’efficacité des procédures d’expulsion.
  4. Mesures spécifiques pour les cas complexes : La loi envisage des dispositions particulières pour les cas plus complexes, tels que les migrants sans documents d’identité adéquats ou ceux qui ont commis des délits. Ces mesures visent à simplifier les procédures tout en garantissant que les droits des individus concernés sont respectés.
  5. Protection des migrants vulnérables : Bien que l’objectif principal de la législation soit d’accélérer les retours, elle prévoit aussi des dispositions pour la protection des groupes vulnérables parmi les migrants, y compris les mineurs non accompagnés et les demandeurs d’asile ayant des besoins spécifiques.
  6. Suivi et évaluation : La législation inclut des mécanismes pour le suivi et l’évaluation de l’efficacité des mesures mises en place. Cela permettra d’ajuster les politiques et les pratiques en fonction des résultats obtenus et des défis rencontrés.

Implications sociales et politiques de la nouvelle législation sur la migration

La législation introduite par la Ministre de l’Intérieur allemande, Nancy Faeser, revêt une importance non seulement en termes de gestion de la migration, mais aussi pour ses implications sociales et politiques profondes en Allemagne.

  1. Renforcement de l’acceptation sociale de la migration : La Ministre Faeser met en avant que cette législation est essentielle pour maintenir et renforcer l’acceptation sociale de l’a migratio’immiggration en Allemagne. En clarifiant et en renforçant les règles régissant le droit de séjour, le gouvernement vise à préserver l’équilibre social en garantissant que ceux qui ont le droit de rester peuvent le faire dans un cadre légal et sécurisé, tandis que ceux qui n’ont pas ce droit doivent quitter le pays.
  2. Principe de légalité et bien-être communautaire : En insistant sur le respect des lois en matière d’immigration, la législation souligne l’importance du principe de légalité pour le bien-être de la communauté. Cela permet d’assurer une certaine prévisibilité et stabilité dans la société, des éléments essentiels pour le maintien de l’ordre public et la cohésion sociale.
  3. Transformation historique de l’Allemagne : La Ministre Faeser a évoqué la transformation historique de l’Allemagne, passée d’un pays marqué par les conflits mondiaux à une nation moderne et ouverte, offrant protection et asile. Cette évolution reflète un changement profond dans l’identité nationale et la position de l’Allemagne sur la scène internationale, notamment en matière de droits humains et d’accueil des réfugiés.
  4. Équilibre entre sécurité et humanité : La législation tente de trouver un équilibre entre la sécurité nationale et le respect de la dignité humaine. En mettant l’accent sur des retours sûrs et ordonnés, le gouvernement cherche à protéger à la fois les intérêts de la nation et les droits des migrants, notamment ceux qui fuient la persécution et les conflits.
  5. Répercussions sur le paysage politique allemand : Cette législation pourrait également avoir un impact significatif sur le paysage politique allemand. En répondant aux préoccupations de divers segments de la population concernant l’a migration’immigration, le gouvernement cherche à consolider un consensus social et à éviter la polarisation sur cette question sensible.
  6. Rôle de l’Allemagne dans la politique migratoire européenne : En adoptant cette législation, l’Allemagne se positionne comme un acteur major dans la définition des politiques migratoires au niveau européen. Cela pourrait influencer les débats sur la gestion de l’a migration’immigration et le partage des responsabilités entre les États membres de l’Union européenne.

Partagez l’info avec vos amis, vos collègues ou vos followers.
(~1.35K partages)

Facebook
WhatsApp

Une idée ou des questions, etc. Ajoutez votre commentaire

Contenu similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contenu récent

Le partenariat entre BLS International et l'ambassade du Portugal au Maroc améliore les services de visa pour 20 000 demandeurs annuels, en prévision du Mondial...
La période d'attente pour le traitement de votre demande est le moment idéal pour vous préparer à intégrer le marché du travail canadien. Que pouvez-vous...
La possibilité d'étudier à l'étranger avant même de mettre pied en sol québécois est une opportunité de premier ordre pour plusieurs personnes immigrantes. La Faculté...
Les demandeurs de résidence permanente au Canada seront confrontés à une augmentation des frais nécessaires pour le traitement de leurs demandes à compter du 30...
Les institutions dites "usines à diplôme" s'appuient souvent sur la promesse d'un accès plus facile à l'immigration pour attirer les étudiants internationaux. Elles proposent des...
Cette démarche a été perçue comme une opportunité, promettant d'être l'une des voies les plus accessibles vers l'espace Schengen. Néanmoins, les retours d'expériences nous montrent...
Des erreurs de connexion ont été signalées par de nombreux utilisateurs à travers le monde, affectant l'accès à nos pages sur ces réseaux sociaux gérés...
La désignation "DV-2025" fait référence à l'année d'exercice pour laquelle les visas seront délivrés, et non à l'année d'inscription (dans ce cas 2023) ou d'annonce...
La France a introduit une nouvelle législation pour les travailleurs irréguliers, leur offrant un titre de séjour sous certaines conditions. Cette législation, promulguée le 5...
Chargement...